Dominique Ducharme aurait les coudées franches…

L’entraîneur-chef du Canadien de Montréal a affirmé avoir la pleine confiance de la haute direction. C’est l’un des éléments qui transpire de son point de presse un peu plus tôt, aujourd’hui, tel que le cite rds.ca.

« 100 %. Aucun doute. » (Dominique Ducharme)

Et, cette déclaration, il l’a faite en lien avec son pouvoir décisionnel de faire de la place à Cole Caufield dans l’alignement de demain.

Avez-vous déjà vu un coach affirmer en pleine conférence de presse qu’il n’a pas les coudées franches? Si oui, combien de temps a-t-il gardé son poste?

Attendez, imaginez la scène : le coach se présente sur le podium et, à la première question qui lui est posée, il répond que le DG lui a donné l’ordre de faire jouer un joueur au détriment d’un autre!

Des coachs frondeurs qui n’ont habituellement pas la langue dans la poche, il y en a un : John Tortorella. Or, nul besoin de vous rappeler que Dominique Ducharme ne s’est pas fait offrir un contrat de 5 ans.

Nul besoin de vous rappeler que l’actuel entraîneur en chef occupe le poste par intérim. Doit-on revenir sur l’importance pour lui de gagner cette série? Mais moi, j’ai rarement acheté les déclarations construites par les firmes de relations publiques.

Vous ne me ferez quand même pas croire que Dominique Ducharme a choisi Jonathon Merrill au détriment d’Alexander Romanov : Jonathon qui? Vous avez compris.

Ou encore Eric Staal à Jesperi Kotkaniemi lors du premier match.

Pourquoi ?

L’historique de DD

Parce que Dominique Ducharme est un entraîneur qui s’est bâti une réputation en développant des jeunes joueurs…

En passant par l’Université du Québec à Trois-Rivières ; en coachant dans la Ligue junior majeur du Québec pendant 10 ans ; en coachant des équipes juniors à l’international.

Bref, lorsqu’un homme a passé sa carrière à développer des jeunes joueurs, je le vois bien mal leur tourner le dos pour remettre le flambeau à des joueurs dont leurs meilleures années sont derrière eux.

PLUS DE NOUVELLES