betgrw

Disette : Josh Anderson ne sait plus quoi faire pour s’en sortir

Si je vous demandais de me dire le nombre de fois où Josh Anderson a trouvé le fond du filet cette saison, je crois que vous seriez tous en mesure de me dire que la réponse est zéro.

On le voit bien : depuis le début de la saison, Anderson est carrément incapable de s’acheter un but. Peu importe à quel point il essaie, il est simplement incapable de marquer.

Il n’a pas marqué à ses 19 derniers matchs, soit les 16 cette saison ainsi que ses trois derniers matchs en 2022-2023. Ça fait plus de huit mois (14 mars) qu’il n’a pas fait scintiller la lumière des buts.

Et ce n’est pas par manque d’efforts.

Clairement, quand Josh Anderson est sur la glace, on voit bien qu’il tente tout ce qu’il peut. Mais en ce moment, il doit tellement être stressé et ne penser qu’à ça qu’il en perd ses moyens.

Mais rien n’y fait pour celui qui dominait au camp. Il était le meilleur joueur au camp chez les attaquants… et là, il est le pire.

Même si Martin St-Louis lui a donné des chances dans de grosses situation offensives (notamment en fin de match quand le CH avait plus de patineurs que les Flames et qu’il devait absolument marquer) en marge de la défaite de 2-1 du CH, Anderson n’y arrive pas.

Je ne sais pas ce que cela va lui prendre, à ce point-ci. Après tout, hier encore, il a tenté trois tirs et il a eu du gros temps de jeu. On sent que le club a confiance en lui et théoriquement, les stats sont de son bord.

Mais Anderson doit être en train de perdre confiance en lui. Malgré ses 37 tirs cette saison, celui qui voulait miser sur la chance par le passé ne fait rien qui vaille en ce moment.

Hier, il a mentionné qu’il allait peut-être devoir changer ses bâtons pour retrouver sa touche de marqueur. Et comme les joueurs de hockey sont superstitieux (ils sont un peu stitieux, à tout le moins), on se demande s’il blaguait ou pas.

Mais ne pensez pas qu’il est le seul à blâmer. Non!

Qu’est-ce que je retiens du match d’hier soir, où le Canadien n’a pas été en mesure d’arracher la victoire à un club de l’Ouest canadien dans un deuxième match de suite?

1. Outre Josh Anderson, on remarque que plusieurs autres attaquants sont au cœur d’une longue séquence sans marquer.

Par exemple? Alex Newhook n’a pas marqué à ses 13 derniers matchs. Tanner Pearson n’a pas trouvé le fond du filet à ses 11 derniers matchs. On parle de 15 matchs pour Jake Evans et de 13 matchs pour Rafaël Harvey-Pinard, qui n’a pas marqué cette saison.

Mais ça va plus loin que ça.

À cinq contre cinq, Juraj Slafkovsky n’a pas marqué cette saison. Cole Caufield n’a pas de but à cinq contre cinq depuis 14 matchs. Rappelons que Caufield est un marqueur…

Dans les faits, à cinq contre cinq, un seul attaquant a réussi à trouver le fond du filet pour le Canadien depuis quatre matchs. On parle de Brendan Gallagher contre les Bruins, samedi.

Et comme les quatre derniers buts du CH ont été marqués par des défenseurs depuis celui de Gally, justement, on voit bien que les attaquants devront produire, un jour.

2. Le seul but d’hier, comme vous l’avez deviné (et comme vous l’avez sans doute vu) a été marqué par un défenseur. Gustav Lindstrom, qui est normalement le défenseur #7 du Canadien, a marqué un beau but sur une belle séquence.

On ne l’a peut-être pas vu le reste du temps, mais bon.

3. Au final, le Canadien n’a pas mal joué, contre les Flames. Il a connu un bon match face au club de Jonathan Huberdeau (l’avez-vous vu, hier?), mais n’a pas été opportuniste.

Samuel Montembeault a fait ce qu’il avait à faire pour garder son club dans le match.

4. Brendan Gallagher n’était pas un client satisfait hier soir. Il a pris une punition en fin de match alors qu’il ne méritait pas exactement de se faire envoyer au cachot.

C’est l’histoire de sa carrière, ça.

Mais comme l’arbitre était loin et que le #11 a perdu le bénéfice du doute contre les arbitres à ses débuts dans la LNH, ça a donné une punition douteuse contre le Canadien.

Cela a ultimement mené au fait que les arbitres ont réussi à équilibrer les choses en donnant une punition aux Flames après, mais quand même.

Au banc des punitions, Gallagher n’était pas content… et devant les médias non plus. Il a critiqué la LNH en disant, tel que rapporté par Jean-François Chaumont, que les arbitres avaient pris une décision terrible dans un moment important du match.

L’arbitre Pierre Lambert a passé dans le tordeur de Gally, qui pourrait avoir une amende si la LNH n’a pas la couenne dure.

Il a sévi parce qu’il a vu les joueurs des Flames réagir sur le banc. Ça ne peut pas arriver à ce niveau et il le sait.

Tu ne peux pas commettre une erreur semblable dans un moment aussi important de la rencontre. – Brendan Gallagher après le match

Il a aussi affirmé qu’il aimerait voir les arbitres utiliser leur droit de se consulter pour pouvoir rendre la bonne décision sur la glace, comme on peut le voir dans d’autres ligues majeures en Amérique du Nord.

Pourquoi pas, en effet?

5. Martin St-Louis a été dans l’action dans la deuxième moitié du match en brassant sa salade de fruits. Alors que le CH perdait après 40 minutes pour la 12e fois en 16 matchs, l’entraîneur a échangé Caufield et Anderson.

Nick Suzuki et Caufield ont donc fini le match ensemble.

Prolongation

Le Canadien, qui n’a que deux gains en 60 minutes cette saison, sera de retour à l’entraînement ce matin pour se préparer en vue de la visite des Golden Knights de Dominique Ducharme.

La pratique aura lieu à 11h 30.

PLUS DE NOUVELLES