Deux Québécois sélectionnés par les Penguins en 2019 pourraient se tailler un poste

L’encan amateur 2019 était toute une cuvée, lui qui impliquait une panoplie de joueurs uniques comme Jack Hughes, Kaapo Kakko, Bowen Byram ou Cole Caufield. Des joueurs de la LHJMQ ont également bien représenté cette édition avec, entre autres, Samuel Poulin, Raphaël Lavoie, Samuel Bolduc et Nathan Légaré. Lavoie et Bolduc devraient certes poursuivre leur apprentissage au niveau junior, mais pour ce qui est de Poulin et Légaré, les plans ne semblent pas aussi catégoriques. Ces deux louveteaux ont été sélectionnés par l’organisation des Penguins de Pittsburgh, Poulin au 21e échelon, et Légaré, au 74e.

Poulin, chez le Phoenix de Sherbrooke, a récolté un total de 76 points, dont 29 buts, en 67 rencontres. Dans le cas de Légaré, c’est 87 points, 45 buts, en 68 joutes. On parle ici d’un franc tireur qui lance tout simplement sur le filet (dixit Mike Bossy). Bref, les deux attaquants en étaient à leur deuxième campagne dans le circuit Courteau et ils se sont imposés comme les piliers de leur club respectif. Tellement, que certains avancent que les deux Québécois pourraient entamer la prochaine saison chez les Penguins de Pittsburgh. On énonce que les deux jeunots pourraient jouer neuf rencontres pour ensuite être retournés au Québec.

Les Penguins ne sont pas très bien équipés en espoirs et cette équipe manque de profondeur sur les combinaisons de fond. Octroyer une chance aux deux jeunes hommes, au même moment, ça relèvera presque du miracle. Par contre, puisque Légaré demeure un tireur élite naturel, le voir démarrer la saison au sein de la Ligue nationale ne me surprendrait guère. Son tir du poignet est digne d’un NHLer, pas de soucis à ce niveau. Sans omettre qu’il peut s’imposer physiquement, lui qui n’a pas peur de se mettre le nez à travers la circulation lourde. En possession du disque en zone centrale, il est agile, mais il joue principalement un type de jeu nord-sud.

Pour ce qui est de Poulin, il demeure un patineur hors pair, mais il se doit de peaufiner son jeu de pieds pour atteindre le next level. Il est également doté de mains vives, d’une excellente intelligence « hockey », tout en possédant un don pour bien se démarquer de ses coéquipiers. Il demeure lui aussi un excellent candidat pour décrocher un poste avec les Penguins en 2019-20, mais les chances de réussite demeurent peu élevées. Si essai de neuf matchs il y a, ce sera Légaré, selon moi… même s’il demeure un choix de 3e tour.

PLUS DE NOUVELLES