Des surprises nous attendent à Montréal et à Laval

Le portrait du Canadien de Montréal version 2018-19 est pas mal terminé. Reste à savoir si Max Pacioretty portera le « C », s’il sera encore le premier ailier gauche de l’équipe… Ou s’il sera échangé avant la première photo au Centre Bell.

Sinon, pas mal toutes les cartes ont été jouées.

Carey Price et Antti Niemi seront les deux gardiens de l’équipe. Shea Weber, Paul Byron et Andrew Shaw n’entameront pas la saison régulière avec leurs coéquipiers.

Jeff Petry, Karl Alzner, David Schlemko, Jordie Benn, Mike Reilly et Victor Mete formeront le top six défensif. Xavier Ouellet, Simon Després et Noah Juulsen tenteront d’obtenir un poste de réserviste derrière…

À l’attaque, Jonathan Drouin, Max Pacioretty, Brendan Gallagher, Max Domi, Phillip Danault, Tomas Plekanec, Joel Armia, Matthew Peca, Nicolas Deslauriers, Jacob de la Rose, Artturi Lehkonen et Charles Hudon devraient entamer la saison à Montréal. Nikita Scherbak, Hunter Shinkaruk et Michael McCarron tenteront de rester en ville (sur la galerie de presse)…

Ah oui… Jesperi Kotkaniemi pourrait surprendre et disputer quelques matchs avec le grand club en début de saison.

Ça, ça signifie que quelques vétérans devront se contenter d’un poste à Laval. Du moins pour entamer la campagne…

Kenny Agostino… Michael Chaput… Byron Froese… Matt Taormina… Alexandre Grenier…

Avec Hunter Shinkaruk et Simon Després (peut-être), il risque d’y avoir congestion à Laval.

Trop, c’est comme pas assez!

Pourquoi? Parce que sur les 18 joueurs habillés lors d’un match, 13 (au minimum) doivent être qualifiés de joueurs en développement. La Ligue américaine est une ligue de développement…

Pour qu’un joueur soit considéré comme étant un joueur de développement, il ne doit pas avoir disputé plus de 320 rencontres professionnelles (LNH, AHL et ligues élites professionnelles européennes).

Une équipe peut donc miser sur six « vétérans » lors d’un même match.

Seulement cinq d’entre eux peuvent avoir disputé plus de 320 matchs pros. Et, au total, six joueurs seulement peuvent avoir joué plus de 260 matchs (y compris un joueur qui en a disputé moins de 320).

Le décompte de matchs joués se fait avant le premier match régulier. Il n’est pas ajusté par la suite.

Després, Chaput, Froese, Grenier, Shinkaruk, Agostino, Taormina…

Il y aura soit un joueur laissé de côté chaque soir à Laval (énorme congestion)…

Soit un joueur surprise qui perceront l’alignement du Canadien.

Ou une transaction d’ici le début de la saison du Rocket.

Espérons que Larry Carrière comprend mieux ce règlement particulier cette saison. L’an dernier, il avait mal calculé ses affaires et Éric Gélinas avait dû en payer le prix (trop) souvent. Ça, c’est si Nicolas Deslauriers perce le grand club encore cette saison, bien sûr…

Pas sûr que Simon Després va parvenir à convaincre la direction de lui soumettre un contrat…

À suivre, comme dirait l’autre.

PLUS DE NOUVELLES