betgrw

David Perron : « J’ai toujours rêvé de jouer à Montréal »

Cet été, David Perron sera libre comme l’air.

Le vétéran de 35 ans en a encore à donner à un club de la LNH, lui qui a récolté 47 points (17 buts) en 76 matchs cette saison avec les Red Wings.

Qu’est-ce qui l’attend pour la suite des choses?

Le Québécois a répondu à la question lors d’un entretien avec Martin Lemay (BPM Sports) et il a parlé de la possibilité de jouer à Montréal.

À ses yeux, ce serait un rêve parce qu’il a grandi en supportant la Flanelle…

Autrement dit, Perron se dit très ouvert à l’idée de terminer sa carrière en ville.

Et il ne ferme pas la porte à faire partie de l’organisation, même après sa carrière de joueur :

Si ça n’arrive pas en tant que joueur, ça arrivera possiblement plus tard. – David Perron

Kent Hughes veut mettre la main sur du talent naturel à l’attaque et Perron la coche, cette catégorie-là.

Par contre…

À 35 ans, il faut se demander s’il peut vraiment fitter dans la formation de Martin St-Louis.

Il ne faudrait pas qu’il bloque les jeunes… Parce que le développement est important à Montréal en vue des prochaines années. 

C’est un peu comme la situation de Steven Stamkos, dans le fond.

Kent Hughes aime se baser sur les succès de son club à long terme pour prendre ses décisions et il y a ça aussi dans l’équation.

David Perron a ce qu’il faut pour aider le club à court terme… Mais le CH en est-il rendu là dans sa reconstruction?

Est-ce que ça vaudrait (vraiment) la peine d’amener Perron à Montréal pour deux ou trois ans, dans l’optique où il est en fin de carrière?

Quoi que… Perron a gagné la Coupe Stanley avec les Blues en 2019, et le Canadien pourrait lui faire confiance parce qu’il a l’expérience nécessaire pour guider les jeunes.

David Perron à Montréal cet été, vous dites oui ou non? 

En rafale

– Peut-il en faire plus que 35 l’an prochain?

– Bon.

– Absolument.

– Jim Montgomery s’attend à un gros match de la part de son capitaine.

PLUS DE NOUVELLES