Dany Dubé croit que le moral des joueurs est bas

Comme vous le savez, le Canadien va extrêmement mal.

Le club se retrouve au septième et avant-dernier rang de sa division. Pourtant, l’équipe a quatre matchs disputés de plus que celle qui se trouve au dernier rang de la division et a seulement trois points d’écarts avec les Sénateurs d’Ottawa. L’équipe se trouve au 30è rang dans le classement général de la LNH.

Et pourtant, je vous annonce qu’il reste 60 matchs à la saison.

La saison va être longue.

C’est pourquoi selon Dany Dubé, le moral des troupes est bas.

«Il y a une impasse. Je regarde les vétérans. Je ne vois pas d’enthousiasme. Je ne vois pas d’engagement. Jeff Petry est horrible. C’est comme si les joueurs étaient désabusés.»

– Dany Dubé

C’est vrai que les joueurs n’ont pas l’air de vouloir jouer certains matchs. Il faut dire que la confiance des joueurs est atteinte lorsqu’une équipe gagne seulement 5 matchs sur 22 cette saison.

Selon Dubé, l’équipe se cherche énormément actuellement parce qu’elle a perdu son véritable objectif qui est de remporter la coupe Stanley.

Pourtant, n’est-ce pas le but de chaque équipe hypothétiquement de remporter la coupe Stanley?

Dany Dubé compare le « up and down » du Canadien avec le cas de quelqu’un qui fait faillite après avoir ramassé une tonne d’argent.

«La réalité, c’est que cette équipe se cherche. Elle a perdu son sens commun. Ces gars-là ont tellement vécu des high… L’an passé, c’était tellement haut en émotions. […] Je ne veux pas dire une grossièreté, parce que je ne connais pas ça et je ne l’ai pas vécu. Mais je vais me risquer à dire : C’est comme quelqu’un qui fait faillite après avoir eu beaucoup d’argent. Ils ont vécu la grosse affaire, et tout d’un coup… Bang! Écoute, c’est la médiocrité. Ils ne jouent même pas pour .300!»

– Dany Dubé

C’est effectivement vrai comme comparaison. Malheureusement, les joueurs du Canadien ne sont pas capable de répéter les exploits des dernières séries. Par contre, à chaque année, l’équipe doit saisir sa chance de participer aux séries éliminatoires, ce qui est loin d’être le cas actuellement.

Il est triste de constater que le groupe ne joue même pas pour .300 alors que beaucoup d’experts les voyaient en séries éliminatoires ou en voie de les faire.

Pour redevenir une équipe compétitive, le Canadien doit porter une attention particulière aux petits détails qui font une différence afin de remporter des matchs. Un tir bloqué ou un bon repli défensif peut faire la différence entre une victoire et une défaite. Le Canadien ne porte pas assez attention à ces petits détails.

Plus une équipe porte attention à ceux-ci, plus elle connaîtra du succès.

PLUS DE NOUVELLES