betgrw

Cou : l’état de santé de Samuel Montembeault est à surveiller

Lors du match de samedi soir, le Canadien s’est fait laver. Les Bruins de Boston ont pris la mesure du Canadien (surtout en troisième période) et ça s’est mal fini pour le CH.

Après trois bons matchs contre les Oilers, l’Avalanche et les Devils, le Canadien a mal paru contre les Sénateurs jeudi dernier et a vraiment mal paru contre les puissants Bruins par la suite.

Évidemment, le Canadien ne pourra pas se permettre de continuer de mal jouer. Après tout, dès jeudi, il y a une certaine légende de la Flanelle qui viendra faire son tour au Centre Bell… #PatrickRoy

(Crédit: Islanders)

Mais bon. Tout ça pour dire que le match de samedi a fait mal au Canadien, qui était bien parti avant ça. Mais de voir que les hommes de Martin St-Louis ont été incapables de se relever du match de jeudi…

Ce n’est pas bon signe, disons.

Il faut s’en faire pour le moral des troupes, mais il faut aussi s’en faire pour le cou de Samuel Montembeault. Pourquoi? Parce que samedi soir, le gardien avait vraiment l’air d’avoir mal au cou.

Il a reçu un tir en première qui a semblé le shaker et par la suite, il a passé le match à se brasser le cou au cours des arrêts de jeu. Il semblait assez inconfortable, en fait.

Il est difficile d’établir exactement ce qui s’est passé parce que les détails là-dessus ne sont pas sortis et parce que le principal intéressé ne s’est pas étalé sur le sujet (même s’il a fait preuve de caractère en se pointant devant les médias après le match), mais bon.

Hier, alors que le CH était en congé, Martin McGuire s’est questionné sur le sujet au 98.5 FM. Il se demande comment le gardien se sent.

J’ai vu un Samuel Montembeault inconfortable et hésitant après ces buts-là. – Martin McGuire

Il est vrai que le gardien du Canadien n’avait pas l’air en contrôle. Dans les faits, son langage corporel n’était pas celui qu’on a vu depuis le début de la saison chez le Québécois.

Notons que Martin St-Louis n’a pas jugé (ou senti) que Monty avait besoin de sortir avant d’accorder son huitième but. Il avait plus confiance en lui qu’en Cayden Primeau pour remonter la pente… et il jugeait visiblement qu’il n’avait pas assez mal pour quitter. Qui sait.

À 10h 30 ce matin, le CH s’entraînera. On verra si le Canadien nous donnera des indices quant à l’état de santé de Monty… que ce soit via des indices (s’il est absent, ce sera un indice) ou des propos.

À suivre sous peu.

La bonne nouvelle? Le Canadien joue trois matchs cette semaine (contre les Sénateurs mardi, contre les Islanders jeudi et à Pittsburgh samedi) avant de tomber en pause pour le Match des étoiles et en semaine de pause.

Dans les faits, il faudra attendre jusqu’au 6 février pour voir le CH reprendre le collier, à Washington. Et par la suite? Trois jours de pause jusqu’aux duels classiques en après-midi la fin de semaine du Super Bowl. #Stars #Blues

Ça va laisser du temps à Monty pour se reposer un peu.

Attendons (évidemment) avant de déclarer que quelque chose de plus gros, comme un passage sur la liste des blessés, attend le gardien du Canadien. Mais si ça arrive, le CH a la profondeur pour s’en sortir.

Tant qu’à parler des blessés, rappelons que le CH a 13 attaquants et sept défenseurs en santé. Tanner Pearson semble approcher d’un retour au jeu et au cours du mois de février, Alex Newhook devrait recommencer à patiner.

Rappelons que Kirby Dach, Christian Dvorak, Chris Wideman et Carey Price, tous sous contrat, ne joueront pas/plus cette année.

PLUS DE NOUVELLES