Contrat de Cole Caufield : une priorité selon Kent Hughes

Cole Caufield s’est rapidement établi comme un favori de la foule montréalaise dès ses débuts dans la LNH. Il entame maintenant la dernière année de son contrat recrue et Montréal se doit de le resigner. Le directeur général des Canadiens, Kent Hughes, place cet objectif au sommet de la liste, en priorité.

C’est ce qu’il a confié à Jonathan Bernier du Journal de Montréal, mercredi. Même s’il s’agit d’un dossier prioritaire pour Hughes, il n’est pas pressé dans les démarches.

«Je n’ai pas de préférence à le signer tout de suite ou en fin de saison. Je ne veux pas que ce soit une distraction pour lui.» – Kent Hughes via Jonathan Bernier du Journal de Montréal

S’il connaît une aussi bonne saison que lors de la fin de la dernière campagne, Caufield pourrait toucher beaucoup d’argent. Si ses performances sont plus basses, on peut aussi s’attendre à un contrat pont en attendant qu’il prouve son niveau de jeu dans la LNH.

Heureusement pour Kent Hughes, plusieurs joueurs du Canadien pourraient quitter l’organisation au courant ou à la fin de la prochaine saison (Dadonov, Drouin, Byron et Monahan tous en fin de contrat), libérant beaucoup d’argent et offrant du même coup une bonne marge de manœuvre pour offrir un contrat raisonnable à Caufield.

Les contrats ponts peuvent être de très bonnes idées pour éviter les gaffes. Prenons exemple sur Alex Galchenyuk, qui avait connu trois très bonnes saisons, sans dépasser les attentes jusqu’à l’été 2015. Il a signé un contrat pont de 5,6 millions de dollars sur 2 ans. Ça a permis au Canadien de bien l’évaluer et de confirmer qu’il ne valait pas un contrat de huit ans, quand est venu le temps de le signer, deux ans plus tard. Ce n’est peut-être pas ce qui va arriver avec Cole Caufield, mais on n’est jamais assez prudent.

Par contre, si on oublie les statistiques et les performances sur la patinoire, Caufield est un favori de la foule à Montréal. Il a de l’entrain et ne le cache pas. Maxim Lapierre a même expliqué, lors de son passage à l’émission JiC de TVA Sports, qu’il voyait un peu de Subban en Caufield et Nick Suzuki.

«Caufield et Suzuki, qu’on voit avoir le gros sourire sur la glace et sur Instagram, c’est un peu grâce à Subban.» – Maxim Lapierre sur les ondes de TVA Sports

C’est parfait pour Montréal, mais un peu moins pour le portefeuille de l’équipe. Ça pourrait coûter très cher si on calcule l’attitude et les performances de Cole Caufield. Un joueur de ce style est en demande partout dans la LNH et il va mériter un gros contrat.

En rafale

– Slafkovsky va finir par briser un vélo à ce rythme.

– Ce n’était pas l’amour fou entre Martin St-Louis et John Tortorella, mais l’entraîneur du CH a aimé jouer sous ses ordres.

– Auston Matthews préfère se concentrer sur le hockey et non sur son prochain contrat.

– La fin d’une grande carrière pour Jacques Doucet.

– La saga Chychrun se poursuit en Arizona.

PLUS DE NOUVELLES