Comment gérer les lichettes de Brad Marchand?

Le sujet du jour sur les réseaux sociaux n’est pas les arrêts miraculeux de Marc-André Fleury ou le 3000e coup sûr d’Albert Pujols en carrière. Non. La séquence du jour dont tout le monde parle demeure la fameuse lichette de Brad Marchand sur Ryan Callahan. Une seconde lichette, oui!

Revenons au french de Brad Marchand… De quelle façon ce geste doit-il être puni?

Je me rappelle à l’époque de Sean Avery, où il s’est mérité une sanction de plusieurs rencontres pour avoir livré des propos inappropriés. À cette époque, la ligue avait dit ceci au sujet du geste de monsieur Avery : « Un modèle de comportement inacceptable et antisocial». Pouvons-nous classer cette lichette dans cette catégorie?

Il y a un langage différent à ce sujet. Par exemple, Georges Laraque croit que Brad Marchand devrait être suspendu pour cette stupidité.

Mais certains sont capables de tourner ça à la blague. Hahaha!

Et pour Élizabeth Rancourt, on devrait lui laver la langue avec du savon et lui donner une inconduite de partie.

C’est vrai qu’il n’a pas craché…

https://twitter.com/elitvasports/status/992750700986863617

Peut-il réellement continuer à passer sa langue au visage de ses adversaires sans aucune conséquence? La LNH a dit aux Bruins d’aviser Marchand de se calmer au niveau de ses lichettes, mais ça doit prendre plus que ça, non? C’est gênant pour la Ligue nationale et c’est à elle de régler cette situation dégradante. Bref, voici la solution que je propose.

Est-ce que ça mérite une pénalité, une sanction, une suspension ou aucune sanction?

PLUS DE NOUVELLES