betgrw

Christian Dvorak patine (très lentement) avec Paul Byron ce matin

Dans les dernières semaines, on a vu Christian Dvorak patiner de façon relativement normale avec ses coéquipiers du Canadien. C’était avant le début officiel du camp d’entraînement.

Il avait l’air bien.

Puis, par la suite, on a vu Kent Hughes dire qu’il serait absent jusqu’au mois de novembre au moins. Son genou n’est pas à 100 %, mais au moins, il n’a pas subi de recul dans sa rééducation.

C’est simplement par excès de prudence que le CH agit de la sorte.

La « prudence excessive » de la Flanelle se traduit, ce matin, en voyant le #28 du club patiner avec Paul Byron, un consultant du CH qui a de l’expérience en réhabilitation. Et comme on peut le voir (via Alexandre Gascon, de Radio-Canada), ce n’est pas un concours de vitesse qui est au menu.

Vraiment pas, même.

Il y a deux théories qui peuvent expliquer pourquoi Dvorak patinait de la sorte. La première, c’est qu’il veut se lancer dans une carrière de patineur artistique et qu’il travaille sur son équilibre.

Je vais vous avouer ne pas croire en la véracité de ma théorie. #Surprise

La deuxième, c’est que le Canadien veut que Dvorak revienne à la base pour prendre le temps de bien guérir son genou. Et ça, c’est une théorie que j’achète pas mal plus en ce lundi matin.

Évidemment, il faut souligner le fait que Dvorak, qui n’a pas subi de recul dans sa rééducation selon Kent Hughes, est capable de faire mieux. Mais il ne doit pas être prêt à jouer s’il fait ça, non?

Ce n’est qu’un extrait isolé de son entraînement, certes, mais Nick Suzuki ne fera pas ça ce matin avec Paul Byron, on s’entend.

J’ai peut-être le sentiment qu’il y a un brin de parure là-dedans. Est-ce que le Canadien veut montrer que les changements apportés au staff médical vont forcer le CH à gérer ses blessés différemment? Peut-être.

Est-ce que, comme c’est peut-être le cas avec Chris Wideman, le CH veut s’acheter du temps pour laisser les jeunes jouer, ce qui fait en sorte qu’on va vraiment prendre notre temps avec les blessés? Je ne sais pas… mais l’absence de Dvorak laisse plus de temps à Alex Newhook au centre, en tout cas.

Mais de telles images me force à me demander jusqu’à quel point le CH a aimé voir Dvorak patiner librement cet été, avant le début du camp et dans un contexte plus informel, sans les entraîneurs.

PLUS DE NOUVELLES