Brisebois aurait demandé à Stamkos de considérer lever sa clause de non-mouvement

Quelques heures à peine après avoir remporté la Coupe Stanley, l’organisation du Lightning s’est placée en mode « briser, mais pas trop » son alignement. La pandémie et (surtout) le plafond salarial qui ne grimpera finalement pas obligent Julien BriseBois à devoir – avant même d’avoir pu dégrisé comme il faut – penser à comment il allait parvenir à totaliser moins de 81,5 millions $ en cap hit la saison prochaine.

La prolongation de contrat d’Andrei Vasilevskiy (6 millions $ de plus par année) vient compliquer bien des choses.

Il a récemment été rapporté que pas mal tout le monde sauf Nikita Kucherov, Victor Hedman, Brayden Point et Andrei Vasilevskiy étaient disponibles à Tampa Bay. Tout le monde sauf peut-être Mikhail Sergachev, actuellement agent libre avec restriction (n’ayant pas droit à l’arbitrage).

Le Lightning possède ce matin à peine 2,85 millions $ sous le plafond salarial. Il doit toutefois ajouter le salaire de deux à quatre défenseurs et de un ou deux attaquants à ce calcul. Bref, BriseBois doit bouger. Il n’a pas réglé sa situation encore. En fait, il n’a pas vraiment rien fait encore. Il a laissé partir Zach Bogosian, Kevin Shattenkirk et Jan Rutta (UFA), en plus d’offrir de très petites prolongation de contrat à Luke Schenn et Pat Maroon. That’s it.

L’équipe a soumis Tyler Johnson au ballottage, mais ce dernier n’a pas été réclamé.

Lui, il a vite déchanté après avoir soulevé la Coupe.
(Crédit: Twitter/capture d’écran)

Pourquoi le Lightning est-il si patient? Peut-être croit-on qu’un joueur régulier à gros salaire pourra être placé sur la LTIR? Peut-être pense-t-on qu’il n’y aura pas de saison 2020-21?

Je ne sais pas.

Mais ça commence à presser à Tampa.


Selon Elliotte Friedman, le Lightning aurait bel et bien demandé à Steven Stamkos de considérer l’option de lever sa clause de non-mouvement. On aurait tenté de garder le tout secret car Stamkos est le capitaine de l’équipe et qu’il est (encore) blessé. Reste que le Lightning évaluerait sérieusement l’option d’échanger son capitaine, qui n’a joué que quelques minutes à peine cet été, rappelons-le. Ça n’a pas empêché le Lightning de remporter la Coupe.

Si Julien BriseBois doit se résoudre à échanger Stamkos, il libérera 8,5 millions $ par saison et ce, pour les quatre prochaines années. Il aura réglé son problème comptable.

Stamkos a 30 ans. Il est un buteur et un leader exceptionnel. Par contre, sa santé est devenue fragile avec les années.

À noter que le Canadien n’a plus de place sous le plafond salarial pour éventuellement entrer dans une danse impliquant Stamkos, du moins pas cet automne. Il a aussi plusieurs joueurs de centre et ailiers droits dans son alignement.

Rappelons que le Lightning avait aussi demandé à Tyler Johnson de lever sa clause de non-échange (ce qu’il avait refusé) avant de le soumettre au ballottage. Stamkos, de par sa clause de non-mouvement complète, ne peut toutefois pas être soumis au ballottage.

Plusieurs équipes auraient démontré un certain intérêt envers Stamkos, mais on ne sait pas jusqu’où cet intérêt a pu se rendre. #Offre? Discussions?

Son état de santé a probablement été un frein pour certaines équipes.

Est-ce que Steven Stamkos quittera la Floride? Est-ce qu’une autre équipe aura l’espace nécessaire (et assez confiance envers son état de santé) pour tenter de l’acquérir?

Si Marc Bergevin peut se permettre de prendre ça cool (vacances) durant les prochains jours, la situation est fort différente pour Julien BriseBois. Lui, il ne fermera pas son cell souvent d’ici la fin du mois (et en novembre).

Devra-t-il se résoudre à échanger Alex Killorn? Ondrej Palat? Yanni Gourde (s’il a une valeur quelconque)? À « payer » une autre équipe pour qu’elle accepte de prendre le contrat de Tyler Johnson?

PLUS DE NOUVELLES