Ben Chiarot : La décision devient plus difficile à prendre

Lorsque le Canadien perdait presque chacun de ses matchs, la décision était claire : Il faut échanger Ben Chiarot. Maintenant que le vent a tourné à Montréal, il faut se demander si cette décision est toujours la bonne.

Chiarot connait une excellente saison et possède une valeur marchande très intéressante en raison de son contrat de seulement 3,5 millions $. Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre ont échangé leurs points de vue, à l’émission L’Après-Match LNH de TVA Sports.

Pour Latendresse, il ne faut pas déroger du plan et il faut éviter de retourner dans les vieilles habitudes de l’organisation montréalaise.

« Pour moi, il ne faut pas que les plans changent. On a embauché Gorton et Hughes en se disant « on s’en va dans une reconstruction, on veut des changements et on veut changer la culture, la façon de jouer ». Chaque fois qu’on voulait faire une reconstruction, on a dit « la ville n’est pas prête, on veut gagner et rentrer en séries », mais savez-vous quoi? Je suis prêt à attendre deux ou trois ans pas de séries pour gagner une coupe Stanley avant (2093). » – Guillaume Latendresse à l’émission L’Après-Match LNH de TVA Sports

Maxim Lapierre, lui, aimerait aussi échanger Chiarot, mais pense que ce serait bien qu’il revienne à Montréal cet été comme agent libre.

« Chiarot, ce serait un risque que tu cours. Ça ne veut pas dire qu’il veut revenir. Ça ne veut pas dire qu’on aura la place sur la masse salariale pour (lui faire signer un contrat). La décision logique si tu l’échanges, tu ne lui offres pas de contrat. Mais s’il veut revenir à la date des joueurs autonomes, tu reçois le choix au repêchage, il s’en va et après avoir remporté la coupe Stanley, il revient! » – Maxim Lapierre à l’émission L’Après-Match LNH de TVA Sports

Malgré cet argument de Lapierre, Latendresse ne change pas d’opinion, déclarant que le retour pour Chiarot serait trop important pour passer à côté. Il croit que certaines formations seraient non seulement prêtes à offrir de bons choix, mais aussi de bons espoirs. Il prend exemple sur un jeune des Maple Leafs.

« Prends un gars comme Rasmus Sandin à Toronto. C’est un jeune défenseur extrêmement talentueux qui n’a pas encore trouvé son chemin. Il a été laissé de côté (samedi). Si tu donnes Chiarot à Toronto et que tu vas chercher un jeune, l’échange est bon pour les deux équipes. Les Leafs ont besoin que ça paye là. Les Canadiens sont prêts à être patients. » – Guillaume Latendresse à l’émission L’Après-Match LNH de TVA Sports

Maintenant, Kent Hughes doit prendre une décision. Il a jusqu’au 21 mars pour procéder à une transaction.

PLUS DE NOUVELLES