betgrw

Assez, c’est assez : Todd McLellan critique vivement P-L Dubois

Tout le monde connaît le problème avec Pierre-Luc Dubois parce que ce n’est plus un secret pour personne.

On parle d’un christie de bon joueur de hockey… Mais on parle surtout d’un christie de bon joueur de hockey quand ça lui tente de donner l’effort. 

Si Dubois décide qu’il veut dominer un match, il est capable de le faire. Lorsqu’il utilise son corps et qu’il est motivé, il a tout ce qu’il faut pour connaître beaucoup de succès dans une ligue comme la LNH.

Mais un moment donné… Assez, c’est assez. C’est exactement ce que pense Todd McLellan en ce moment concernant les performances de Pierre-Luc Dubois.

L’entraîneur-chef des Kings, visiblement tanné de voir son joueur étoile se comporter en linguine sur la patinoire, a ouvertement critiqué le Québécois en parlant aux médias hier après-midi.

Et il n’y est pas allé de main morte :

En fin de compte, que Pierre-Luc obtienne quatre minutes ou 24 minutes (de temps de jeu), il doit faire la différence. Avec ou sans la rondelle, ça fait longtemps que ça dure. Il est temps. – Todd McLellan 

C’est assez clair, il me semble.

Ça va mal globalement pour les Kings.

Le club a perdu huit de ses dix derniers matchs après avoir été excellent en début de saison… Et même si à l’heure d’écrire ces lignes, les Kings occupent le premier rang Wild Card dans l’Ouest avec deux points d’avance sur les Predators, on commence à avoir beaucoup de craintes par rapport aux prochaines séries éliminatoires.

Tout ça pour dire que le moment serait parfaitement choisi pour que Dubois se réveille. Pour qu’il devienne le joueur dominant que les Kings pensaient obtenir, alors qu’ils ont notamment transigé les services de Gabriel Vilardi et d’Alex Iafallo pour l’avoir.

À 8.5 M$, du moins, Dubois devrait avoir plus d’importance sur la patinoire. Il a récolté 19 points en 44 matchs depuis l’amorce de la campagne… Mais il doit trouver une façon de se rendre utile sur la patinoire pour aider son équipe.

Et ce n’est pas en donnant l’effort voulu un match sur cinq que ça va se faire.

En rafale

– Bromance.

– Carter Hart quitte (pour le moment) l’entourage des Flyers.

– J’adore!

– Ouain.

PLUS DE NOUVELLES