75% du temps, c’est l’équipe gagnante du match #1 de la finale qui remporte la Coupe Stanley

Hier soir, après une longue semaine d’attente, la finale de la Coupe Stanley a finalement pris son envol, alors que les Panthers de la Floride ont remporté le match #1 face aux Oilers d’Edmonton grâce à toute une performance de Sergei Bobrovsky.

Ce fut un excellent match dans lequel la meilleure équipe, soit celle qui a dominé, ne l’a malheureusement pas emporté.

Les exploits de Bobrovsky ont empêché les Oilers de même inscrire un seul but dans ce premier match de cette finale de la Coupe Stanley.

Bref, après un match, les Oilers se retrouvent donc en arrière 0-1 dans la série finale, mais les joueurs des Oilers ne semblent aucunement déstabilisés, au contraire.

Connor McDavid a affirmé après le match qu’il était très content du match qu’a joué son équipe, et que dans l’ensemble, il y avait pratiquement juste du positif à retenir de cette rencontre.

Au final, les Oilers ont très bien démontré qu’ils pouvaient rivaliser avec les puissants Panthers de la Floride.

McDavid et sa bande demeurent donc confiants et ne paniquent pas malgré ce retard 0-1 dans la série.

Pourtant, quand on analyse différentes statistiques, il y a de quoi se questionner, malgré le fait que les Oilers ont réussi à bien et rivaliser avec les Panthers, et même à les dominer.

En effet, quand on regarde l’histoire de la Ligue nationale de hockey, on se rend compte que 75% du temps, l’équipe gagnante du match #1 de la finale remporte la Coupe Stanley.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Puck Empire 👑 (@puckempire)

Le match #1 d’une finale de la Coupe Stanley semble donc avoir une importance capitale, et donc, présentement, les Panthers ont théoriquement 75% de chances de remporter les grands honneurs.

Évidemment, cette statistique, quoique forte, ne veut pas forcément dire que les carottes des Oilers sont cuites.

Par contre, cela donne une indication comme quoi cette performance de Bobrovsky a vraiment fait mal aux Oilers, qui auraient clairement mérité de l’emporter tellement ils ont dominé le match.

On peut même rajouter une autre statistique qui pourrait inquiéter quelque peu les Oilers.

Edmonton n’a toujours pas remporté un seul match face à une équipe de la Floride cette saison en cinq matchs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Puck Empire 👑 (@puckempire)

Cela peut paraître banal, mais c’est tout de même un élément digne de mention, comme quoi les Oilers ont éprouvé des difficultés contre les équipes floridiennes cette saison, et que présentement, le vent n’a pas tourné.

Bref, même après seulement un match, le temps semble déjà presser pour les Oilers, qui ont d’ailleurs tout le Québec derrière eux si l’on en croit Vincent Desharnais.

Voyons voir comment le reste de la série se déroulera, alors que le prochain match sera extrêmement crucial.

En Rafale

– Vraiment très whack, en effet.

– Voici plus de détails.

– C’était arrivé seulement une autre fois dans l’histoire.

– Le Canada risque d’être complètement déclassé aujourd’hui face à la France.

– À lire.

PLUS DE NOUVELLES