56 matchs de quatre points (où le point boni sera aussi très important)

Ça y est. Nous y sommes. Le camp d’entraînement est maintenant chose du passé et c’est jour de match aujourd’hui. Place à la saison 2020-21 du Canadien et de la LNH… une saison qui n’aura pas grand chose de normal, mais qui saura – je l’espère – nous faire oublier la COVID-19 et ses contraintes/dangers/restrictions pendant quelques heures par semaine.

Le Canadien tiendra un court morning skate ce matin vers 11h30 au Scotiabank Arena. De ce que j’en comprends, l’équipe régulière ET les membres du taxi squad participeront tous à cette séance.

On sait déjà à quoi ressemblera la formation du Canadien ce soir. Elle est identique à ça depuis le premier jour du camp d’entraînement,

(Crédit: TSN)

Chez les Leafs, on peut s’attendre à voir Joe Thornton à l’aile gauche d’Auston Matthews et Mitch Marner… et les deux vétérans Jason Spezza et Wayne Simmonds sur le quatrième trio.

Sheldon Keefe y ira donc avec une stratégie qui diffère beaucoup de celle de son homologue Claude Julien, qui préfèrera y aller avec les jeunes, lui. Corey Perry et Michael Frolik passeront plutôt la soirée dans les estrades de l’amphithéâtre, eux.

(Crédit: TSN)

Cette saison sera particulière. Chacun des 56 matchs à l’horaire en sera un de quatre points puisque tous les affrontements se feront intra division. Chaque rencontre se voudra une occasion d’ajouter deux points au classement… tout en empêchant un concurrent direct en vue d’une place en séries d’en obtenir deux.

Le point boni offert suite à une victoire en prolongation ou en tirs de barrage sera aussi plus important que jamais. Avec une saison aussi courte (et condensée), la pondération de chaque point sera plus grande que d’habitude. C’est pourquoi tous les coachs de la LNH ont pratiqué leur 3 contre 3 et leurs échappées durant le camp…

Chaque point comptera et ce, dès ce soir! On aura droit à une saison aux allures de séries! Et qui dit séries, dit « ça frappe ». Bonne idée d’avoir grossi la brigade défensive montréalaise, Marc…

Attention! Les attentes sont élevées à Montréal. Chez le DG, chez l’entraîneur, chez les joueurs, chez les partisans…

Mais elles le sont aussi à Toronto.

On peut donc s’attendre à un match très intense où l’émotion sera à son paroxysme ce soir. La grande question sera de savoir si la chimie aura eu le temps de prendre durant ce court camp de 10 jours. Oui, les trios et les paires n’ont jamais été changés… mais est-ce que 10 jours auront été suffisants pour que tout le monde apprenne à connaître tout le monde. Il y a beaucoup de nouveaux chez le CH…

La clé sera de connaître du succès sur les unités spéciales, un aspect du jeu qui a donné bien des maux de tête aux Montréalais l’an dernier. Les Habs devront être capables de marquer des buts en supériorité numérique, tout en fermant davantage la porte à court d’un homme.

Demeurer en santé fera aussi partie de la solution, soit dit en passant…

Hâte de voir comment Anderson, Toffoli, Edmundson et Romanov se comporteront ce soir. Romanov a tout pour connaître une longue (et fructueuse) carrière dans la LNH. À lui de faire (enfin) parler son talent.

À noter qu’autant les Maple Leafs que le Canadien sont en pleine santé présentement. Ils n’ont pas, eux non plus, un seul joueur sur la liste des blessés ce matin.

À noter aussi que le CH disputera ses six premiers matchs sur la route… dont trois en quatre soirs à Vancouver.

Combien de points le CH aura-t-il été en mesure de récolter lorsqu’il reviendra à Montréal le 24 janvier? On en veut au moins huit, OK?

On se donne rendez-vous ce soir dès 19h00, devant TVA Sports, Sportsnet ou le 98,5 FM. Quoi que la diffusion radio d’un tel match sera pas mal moins populaire avec le couvre-feu en vigueur au Québec…

PLUS DE NOUVELLES