betgrw

50 buts pour Cole Caufield : de nombreux intervenants n’ont pas peur de le prédire

Récemment, Cole Caufield a été rassurant. On a vu le petit attaquant du Canadien jouer à la hauteur de son talent (et donc, de son contrat) avec Nick Suzuki et [insérez le nom d’un ailier différent chaque jour] pendant le camp du club.

Est-ce que cela va se transposer en saison régulière? Est-ce que le #22 du Canadien restera en santé et pourra marquer au moins 40 buts?

Évidemment, 40 buts est une prédiction plus que conservatrice qui est basée sur ceux qui veulent le voir jouer durant une saison complète avant de lui en prédire plus.

Je suis de ceux qui pensent qu’il pourra en marquer au moins 45, mais j’ai de la difficulté à traverser la barre psychologique du 50 buts. Je sais qu’il était (quasiment) sur le rythme de 50 l’an passé et que tout le monde autour de lui sera meilleur, mais quand même.

(Crédit: Hockey DB)

50 buts, ça voudrait dire que le gars n’aura aucune période creuse de plusieurs matchs. C’est un pari audacieux pour un gars qui n’a pas joué assez longtemps l’an passé pour entrer dans une grosse période creuse.

Mais bon. Je ne tomberai pas en bas de ma chaise s’il en score 50 non plus parce qu’il a un sacré talent avec la rondelle.

Et de plus en plus, de nombreux intervenants n’ont pas peur de lui prédire une saison de 50 buts, soit près du double de sa récolte de 26 en 2022-2023. Le petit doigt de Jonathan Bernier, par exemple, lui chuchote le nombre 51. Marc de Foy ne « trouve pas ça fou » de parler de 50 buts, lui.

En fait, un peu partout sur le web, parler de 50 buts n’est pas un crime. Tant mieux! Ce n’est pas parce que je ne le fais pas que ça veut dire que je trouve ça ridicule comme prédiction pour Caufield – au contraire.

Et Frank Seravalli, dans ses prédictions osées du début de saison, parle de Caufield comme l’un des six marqueurs potentiels de 50 buts de la LNH en 2023-2024. Ce sont des hot takes, mais quand même : il voit grand pour CC.

Connor McDavid, Leon Draisaitl, David Pastrnak, Tage Thompson, Auston Matthews et Caufield sont ses prédictions pour les meilleurs marqueurs de la LNH cette saison.

Évidemment, si Caufield en marque 50, on peut supposer que cela voudrait dire que Nick Suzuki aurait environ 82 points (un par match) durant sa saison. Il devrait avoir une passe sur la majorité de ses buts, on s’entend.

À moins d’une catastrophe, évidemment.

Pour que cela arrive, le reste de l’alignement doit rester en santé. Si le CH n’a pas de profondeur au centre, Suzuki et Caufield passeront l’année dans leur territoire, loin de la red zone adverse.

Que voyez-vous pour Caufield, vous? Peut-il devenir le premier depuis Stéphane Richer à y arriver? Sera-t-il un haut choix dans votre pool avec vos amis?

PLUS DE NOUVELLES