31 en 31 : Jacob Olofsson, un joueur qui a tout pour plaire

Pour tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des 31 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH.

Classé en fin de première ronde selon un consensus de plusieurs sites et experts, le Suédois de 18 ans Jacob Olofssson pourrait par contre entendre son nom plus tôt que prévu. Évoluant pour le club Timra IK dans la ligue Allsvenskan de son pays natal, le joueur de centre a tout pour plaire aux divers recruteurs du circuit Bettman grâce à un jeu complet regroupant la majorité des attributs recherchés chez les jeunes joueurs d’aujourd’hui.

Offensivement parlant

Note : B

Il n’y a rien de trop excitant dans le jeu offensif de ce jeune joueur. Par contre, il peut amener son apport offensif à l’occasion et contribuer de façon modérée à l’attaque de son équipe. Ses deux dernières saisons ont démontré une certaine progression à ce niveau. En effet, Il est passé d’aucun point en 14 parties à 21 points en 43 joutes avec son équipe actuelle. Lorsqu’il sera dans la LNH, il n’aura pas la pression de produire, mais aura certainement les habiletés pour noircir la feuille de pointage de temps en temps. Il est davantage un attaquant qui prépare les jeux pour ses coéquipiers qu’un marqueur, malgré son bon tir.

Défensivement parlant

Note : B+

C’est sur cette facette du jeu que le jeune homme se démarque légèrement du lot. Malgré ses 18 ans, il est très responsable dans sa propre zone. De plus, il est fréquemment employé en désavantage numérique pour étouffer les menaces adverses. Chose certaine, il ne néglige aucune zone de la patinoire lorsqu’il joue. Ce n’est pas à ce niveau qu’il devra s’améliorer s’il veut jouer dans la grande ligue.

Physiquement parlant

Note : A

Son gabarit de 6 pieds 2 pouces et 185 livres le classe au-delà de la moyenne des joueurs de son âge. Sa charpente l’aidera certainement à transposer son jeu complet de sa ligue actuelle à la LNH. Il continuera de grandir et grossir au cours des prochaines saisons pour ainsi proposer une carrure assez imposante.

Athlétiquement parlant

Note : A-

Malgré son physique, le Suédois a un bon coup de patin qui est à la fois relativement rapide et fluide. Il se déplace aisément d’une zone à l’autre sur une patinoire, ce qui est un critère de plus en plus recherché par les équipes de la ligue nationale. S’il peut continuer d’améliorer sa mobilité proportionnellement à la progression de son physique, il sera sans aucun doute très élégant à voir évoluer. Son explosion demeure toutefois à travailler.

Quand le verra-t-on dans la LNH?

Ce dernier évoluera dans la LNH. Par contre, il est plutôt difficile de mettre une date à côté de cette affirmation. La prochaine saison sera déterminante dans sa progression. S’il traverse l’Atlantique d’ici les prochaines années pour rejoindre une équipe dans la AHL, on pourrait facilement voir Jacob Olofsson dans la LNH en début de saison 2020-2021.

Le plafond et le plancher?

Dans le meilleur des cas, il pourrait pivoter un deuxième trio. Par contre, il est également fort possible qu’il soit un centre de profondeur sur la 4e unité. Si on en fait une moyenne, Olofsson a un solide potentiel de 3e centre si l’équipe qui le repêchera a un manque de profondeur à cette position.

Potentiellement Tricolore?

Certainement pas avec le premier choix du Canadien puisque le Suédois est classé trop loin du 3e rang, évidemment. Par contre, si ce dernier est étonnement toujours disponible lors de la première sélection de deuxième tour de l’organisation qui sera tôt en début de ronde, Olofsson pourrait aboutir à Montréal. En plus, c’est un CENTRE!

PLUS DE NOUVELLES