Depuis quand Garth Snow est bon? | Le mystère Senyshyn

Une phrase qui résume bien le repêchage (particulièrement le 1er tour):

When did Garth Snow get good at this ole trade thing?

Snow a ouvert le bal en échangeant Griffin Reinhart aux Oilers, un défenseur défensif bon, mais qui est relativement surestimé et qui semble plafonner dans la ligue américaine. À ce jour, plusieurs s’entendent pour dire qu’il a été sélectionné beaucoup trop tôt en 2012.

Pourquoi a-t-il procédé à cette transaction? Car les Bruins ont boudé Mathew Barzal avec les TROIS choix de 1re ronde qu’ils détenaient. Oui, oui, Barzal, le joueur le plus créatif du repêchage après McDavid et surtout, un espoir avec un index de volatilité très haut qui n’en est qu’au début de son développement physique. Les Islanders n’en demandaient pas plus.

La sélection d’Anthony Beauvillier – même si je le crois inférieur à Merkley et Bracco – constitue une autre injection de talent, au 28e échelon.

Comme les Leafs, les Islanders s’élancent pour des coups de circuit et visent le talent brut. L’an dernier, ils n’ont pas hésité de jeter leur dévolu sur le mystérieux Josh Ho Sang.

Le mystère autour de Zachary Senyshyn

Les Bruins viennent d’élaborer eux-mêmes, sans le savoir, le manuel 101 « comment foirer son équipe en 24 heures ». Non seulement l’idée d’échanger Dougie Hamilton en a surpris plusieurs, l’équipe ne semble pas avoir soutiré la meilleure valeur des choix de repêchage acquis.  Jakub Zboril était classé comme un choix de 2e ronde par certaines agences, Jake DeBrusk aurait pu sortir en fin de 1er tour et Zachary Senyshyn a  probablement été choisi … une ronde trop tôt!

Si Sweeney avait repêché Barzal, Connor et Svechnikov, le discours n’aurait pas été le même. On lui aurait peut-être donné le bénéfice du doute, car il se serait offert un trio d’assets importants lui donnant de la latitude pour les prochaines manoeuvres.

Mais Senyshyn est un cas singulier, perçu par les recruteurs de la LNH comme le possible vol du repêchage. On murmure entre les branches que les Bruins n’auraient pas pu le sélectionner quelques rangs plus tard…

Cela dit, est-ce qu’on sous-estime à tort Senyshyn? Peut-être bien. Mais se veut-il supérieur à Barzal, Connor et Svechnikov pour autant? Je n’achète pas ça. On s’est emballé, à Boston. On a vu un potentiel caché que d’autres ne voyaient pas et on a voulu être créatif, fancy à la Pete Carroll.

En rafale
– Quand même intéressant: Trevor Timmins dit que son recruteur suédois n’a jamais été aussi excité à propos d’un choix de repêchage depuis Nicklas Lidstrom, alors qu’il travaillait à Detroit!

https://twitter.com/grantmccagg/status/615137040666128384

J’aime ce que je vois de Vejdemo dans la vidéo de ses faits saillants. Il a un bon contrôle de rondelle. Mais des impressions sur des highlights, ça ne vaut pas grand-chose… il faut regarder le match pour avoir une bonne idée de ses forces et faiblesses avec ET sans la rondelle.


– L’espoir Colin White n’a pas froid aux yeux, il se met déjà à narguer Gary Bettman! LIEN

– À bien y penser, Galchenyuk ne peut pas recevoir moins d’argent que Nail Yakupov, qui a signé un contrat de 2.5 millions par saison. Ça va se situer entre Zibanejad et Toffoli…

– Donnons le bénéfice du doute à Sweeney dans la mesure où on ne sait pas tout… Hamilton était-il un mauvais coéquipier?

https://twitter.com/ddmatthews/status/615162333757898752/photo/1

Mais les Bruins lui avaient tout de même soumis une offre. Et les joutes se gagnent sur la glace…

– Marc Bergevin a beau dire ce qu’il veut, il fera une transaction.

 

PLUS DE NOUVELLES