Wayne Simmonds (ou un joueur similaire) serait une bonne proie pour le CH

Alors que tout commençait à bien aller pour le Canadien, qui avait remporté quatre matchs consécutifs, les Flyers de Philadelphie ont mis fin à cette séquence grâce à une victoire convaincante.

La pire équipe du circuit aura elle aussi réussi à contrer l’avantage numérique du Canadien, qui est en panne sèche. En 2019, l’équipe n’a inscrit que 2 buts avec l’avantage d’un homme, pour un taux d’efficacité de seulement 8%.

Depuis 2007-2008, une seule équipe a maintenu un taux d’efficacité pire que celui du Tricolore en 2018-2019 : les Panthers de 2013-2014 (10%).

C’est donc dire que même si Marc Bergevin mentionne ne pas planifier de transaction en vue de la date limite, il y a clairement une lacune qui devra être adressée avant longtemps. Craig Button mentionnait hier soir que les problèmes de l’équipe à 5 contre 4 défient la logique, surtout lorsqu’on considère le retour de Shea Weber dans l’alignement.

Button verrait donc un joueur comme Wayne Simmonds être tout un ajout pour le Canadien, lui qui a toujours été un atout très important en avantage numérique. Devant le filet, l’attaquant peut créer de l’espace, sauter sur les rebonds et déranger le gardien adverse.

Le problème? Il devrait coûter cher et Marc Bergevin ne semble pas enclin à céder à des demandes exagérées pour un joueur de location.

La solution serait donc, selon Button, de trouver un joueur semblable et de se jeter dessus. Tout dépendra du prix, mais le modèle de joueur que suit Wayne Simmonds est exactement ce que le CH doit rechercher.

En Rafale

– Concours d’Habiletés à Montréal aujourd’hui.

– À lire.

– Toute une journée à venir.

– Hilarant.

– Intéressant.

PLUS DE NOUVELLES