Vladimir Tarasenko, Jordan Eberle ou Gustav Nyquist à Montréal?

Marc Bergevin a rencontré les médias la semaine dernière et il a répété qu’il ne sacrifierait pas son avenir afin de mettre la main sur un ou deux joueurs de location de qualité. Tout le monde ou presque y a vu un changement dans la mentalité du DG… Mais si vous retournez dans le passé, il a toujours répété la même chose. Il a toujours agi ainsi.

C’est pourquoi Renaud Lavoie a avancé le lendemain que le Canadien compléterait plusieurs (petites) transactions d’ici la 25 février (lui qui n’en a pas fait une seule depuis le début du calendrier régulier).

Ron Fournier et Mario Langlois se sont emportés hier soir aux Amateurs de sport, évaluant la possibilité de faire l’acquisition de Jordan Eberle ou Gustav Nyquist d’ici le trade deadline. Pourquoi? Parce qu’il manque un bon ailier droit de premier plan selon eux…

Eberle (Islanders) et Nyquist (Detroit) sont deux agents libres et ils évoluent les deux pour une formation qui risque de rater les séries éliminatoires. Quoique les Islanders ont sensiblement les mêmes chances de poursuivre leur parcours au printemps que le Canadien… ce qui rend une éventuelle transaction entre les deux formations improbables.

Eberle est un ailier droit capable d’évoluer au centre. Il a 28 ans, il mesure 5’11 et pèse 187 livres. Il n’a que 18 points en 37 rencontres depuis le début de la saison et écoule la dernière année d’un contrat de cinq ans (cap hit de six millions $). Il a été acquis il y a près de deux ans en retour de Ryan Strome…

Selon Ron, Lou Lamoriello ne sera pas intéressé à lui donner un gros contrat l’été prochain? Non! Et les Islanders ont déjà perdu John Tavares sans rien recevoir en retour…

Nyquist, quant à lui, connaît une excellente saison. 37 points en 45 matchs pour l’ancien coéquipier (et ami) de Tomas Tatar. Il est un ailier gaucher capable d’évoluer sur les deux ailes. Il a 28 ans, mesure 5’11 et pèse 185 livres. Bref, des chiffres qui ressemblent beaucoup à Eberle…

Nyquist touche un salaire de 5,5 millions $ cette saison, mais ne compte que pour 4,75 millions $ sur la masse salariale de son équipe. Et les Red Wings seront assurément des vendeurs d’ici le 25 février…

Ron prendrait Nyquist avant Eberle, même s’il disparaît parfois sur la route.

Il y a aussi Wayne Simmonds qui fitterait à merveille chez le Canadien (solution évidente dont on parle depuis longtemps), mais il coûtera beaucoup trop cher à acquérir. #1erChoix?

Même chose pour Tarasenko…

Simmonds a clairement plus de caractère que Eberle et Nyquist? Quoique Tomas Tatar n’était pas reconnu pour son caractère avant son arrivée à Montréal…

À noter que le CH n’a toujours pas effectué une seule transaction depuis le début de la saison régulière.

Ron Fournier avoue avoir l’impression que ça ne bougera pas beaucoup non plus au cours des prochaines semaines chez le Canadien, mais il continue d’espérer que Marc Bergevin trouvera le moyen d’améliorer considérablement son équipe avant le dernier droit de la saison.

« Si Lou Lamoriello dit Juulsen et un choix de 2e ronde (en retour d’Eberle), c’est terminé (pour Juulsen à Montréal). Tu peux te passer de Juulsen à Montréal! » – Ron Fournier

Ça me rappelle la transaction de Vanek ou celle de Petry…

Mais quand Ron Fournier se met à rêver à Tarasenko, ajoutant que ça ne coûterait peut-être que Nick Suzuki, je décroche. Et solide à part ça!

Ça n’arrivera pas… pour de multiples raisons.

En rafale

– Les Blue Jackets ont demandé à Sergei Bobrovsky de ne pas se présenter à l’aréna aujourd’hui en raison d’un incident. Bobrovsky ne participera pas au match de ce soir parce qu’il a manqué aux règlements et aux valeurs de l’équipe. Jean-François Bérubé a été rappelé d’urgence. Ça ne regarde pas bien pour son futur à Columbus… #SuspensionSansLeDire #JohnTortorellaMesDamesEtMessieurs

Ça pourrait avoir un lien avec son retrait de la rencontre mardi soir, après avoir accordé quatre buts.

– Mauvaise nouvelle!

– Gord Miller n’aime pas comment le Canadien développe Jesperi Kotkaniemi présentement. [TSN]

– Les Blues auraient des choses à apprendre des « succès » du CH cette saison.

PLUS DE NOUVELLES