Une statistique précise où Charles Hudon excelle

Charles Hudon est un produit du Canadien. Il a été sélectionné (2012) et développé par l’organisation. Il a travaillé comme un forcené dans les mineures avant de se tailler un poste comme régulier cette année. Pendant le spectacle d’hier, il a été la lueur d’espoir de cette équipe qui en arrache. Une équipe qui se promène dans les plus grosses montagnes russes de La Ronde.

Le kid s’est démarqué en enregistrant trois points, dont un doublé, alors que son groupe a offert une performance pitoyable en début de match, devant une salle très clairsemée, je vous rappelle. À quoi bon avoir le coco en mode « playoffs »? Les résultats ne sont pas au rendez-vous, donc aussi bien se concentrer sur le développement d’un joueur qui pourrait devenir un leader de cette équipe d’ici quelques années. Cette année perdue pour l’équipe pourrait devenir essentielle pour son futur.

Avec le départ d’Alex Radulov, ça lui permet de passer du temps sur le même trio que son capitaine, ce qui est très bénéfique. Sans offrir des statistiques à tout casser, son intelligence « hockey » lui permet d’emmagasiner beaucoup d’informations. D’ailleurs, Hudon se classe sixième dans les situations dangereuses – chances de marquer contre le Canadien (il excelle défensivement). Il donne également de bonnes chances à ses compagnons de trio.

Après la rencontre, Hudon n’a pas parlé de ses exploits, il a plutôt parlé de sa mauvaise couverture sur Justin Williams. Ce qui démontre son souci de bien faire les choses. Hudon est un joueur de caractère, qui n’a jamais abandonné et qui se dirige dans la bonne direction. Le 54 du Canadien figure parmi le noyau de jeunes joueurs de l’équipe et il est en train de devenir un joueur très équilibré.

Bref, il est un gros point positif de cette saison pitoyable.

En rafale

– Après Auston Matthews, c’est au tour de Connor McDavid d’avoir des problèmes avec les arbitres.

Le 97 était en TA…

– Les parents doivent débourser beaucoup d’argent en Suisse.

– Entre vous et moi… et les autres, Carey Price mérite-t-il vraiment de participer au Match des étoiles?

– Il faut vraiment être dans la lune.

– Quand tu vois P.K. Subban aller à Nashville.

PLUS DE NOUVELLES