Une scène de Goon au sein de la ECHL

Des scènes de violence, on en voit beaucoup au hockey. Ce n’est toutefois pas le cas au basketball ou au football, par exemple. Combien de fois avez-vous vu un scénario disgracieux avant qu’une joute soit amorcée au sein de la NBA ou de la NFL? Poser les questions, c’est y répondre : (presque) jamais. Par contre, au hockey, ce type de bagarre est un brin (encore) trop populaire. En tout cas, moi, ça me titille pas mal lorsque je vois cela apparaître sur les réseaux sociaux.

Moi, ça me dérange. Je n’aime plus ça ces luttes-là… Ça sert à donner du momentum, que l’on dit, mais jusqu’à quel point? Il y a autre chose que ça, comme une bonne mise en échec légale. Moi, les scènes du film Goon ou de Slap Shot, c’est dans un film que je préfère les voir et non dans la vie réelle.

Les joueurs de ces deux formations de la ECHL, les Komets de Fort Wayne et les Eagles du Colorado, en sont venus aux coups dans un incident qui est devenu viral… et sauvage. Il se passe des choses particulières au sein de cette ligne, mais ça, ça dépasse les bornes.

Au départ, les deux groupes étaient en ligne l’un en face de l’autre afin de s’échanger des politesses comme si c’était un genre de concours « que le meilleur gagne ». Finalement, le tout a tourné en un désordre chaotique, où aucun officiel était présent pour stopper ce carnage.

Au départ, ça ressemblait à un combat du primaire, où deux individus se battent, alors que les autres jeunes les encerclent pour observer le combat de plus près. La différence dans ce cas-ci, c’est que d’autres soldats en sont venus aux poings et ce n’était pas une scène pour les enfants. On parle plutôt d’un film 13 ans et plus.

Mais pourquoi tout ça est arrivé? Parce que le gardien des Komets, Michael Houser, a été blessé lors du premier match de la série et les Eagles n’ont vraiment pas apprécié… Bref, la frustration était encore palpable pendant l’échauffement, tout juste avant le deuxième duel.

Au final, les joueurs se sont ramenés à l’ordre eux-mêmes et la rencontre a pu s’amorcer!

En rafale


– Pour les passionnés du Championnat mondial, voici l’horaire du jour du côté du Danemark.

– Finalement, Lars Eller semble réellement être un gars de séries.

– Suis-je le seul qui les prenait au sérieux dès le lancement du tournoi printanier?

– Ayoye…

– Abanda a dépassé Bouchard au sein du classement du tennis féminin. Bref, Génie n’a jamais été aussi mal classée depuis 2012.

Et pendant ce temps chez les hommes!

PLUS DE NOUVELLES