Une première défaite olympique pour le Canada en 8 ans

Malheureusement, cette année, le tournoi olympique de hockey ne reçoit pas l’attention qu’il devrait.

C’est donc dire que les matchs ne seront pas aussi couverts, puisque la LNH est toujours en action. Ça ne veut toutefois pas pour autant dire que ces matchs ne sont pas importants.

Ce matin, le Canada avait rendez-vous avec la République tchèque pour son deuxième match du tournoi.

Après un départ convaincant face à la Suisse lors de leur première joute, on s’attendait à une autre solide performance du Canada.

Cependant, ce n’est pas ce qui s’est produit. Les Tchèques ont infligé une première défaite olympique en huit ans en disposant de l’équipe canadienne par la marque de 3 à 2 (en tirs de barrage).

Rene Bourque et Mason Raymond ont donné une belle avance de 2 à 0 à l’équipe, mais les Tchèques ont répliqué tôt en deuxième période et conservé le rythme afin de provoquer la tenue de temps supplémentaire.

Le Canada se classe donc au deuxième rang de son groupe (à l’apparence initiale extrêmement facile), à deux points du premier rang.

Le tournoi préliminaire prendra fin dimanche alors que la Corée du Sud sera l’adversaire des hommes de Willie Desjardins.

Les États-Unis déclassés par la Russie

Dans le groupe B, le tournoi ne se passe pas du tout comme prévu.

Ce matin, on avait droit à la conclusion de cette phase préparatoire avec deux matchs : OAR contre les États-Unis ainsi que la Slovénie contre la Slovaquie.

Ilya Kovalchuk a coulé les États-Unis alors que son équipe l’a emporté par la marque de 4 à 0.

Quant à l’autre duel, la Slovénie a créé la surprise en remportant son deuxième match du tournoi et accède par la même occasion au deuxième rang du groupe. Tout ça fait en sorte que les États-Unis devront passer par les qualifications afin d’être du tableau principal.

Dans le groupe C, la Suède et la Finlande se battront pour la première place lors du dernier match préliminaire.

En Rafale

– Un joueur tellement intéressant.

– Kovalchuk s’est permis une petite flèche envers les États-Unis…

– On cherche le positif…

– Le père de Lars Eller avait un peu pressenti sa grosse saison.

PLUS DE NOUVELLES