Une carte cachée pour le bottom-6 du Canadien?

Depuis le 1er juillet, on entend parler de Joel Armia, Max Domi ou Xavier Ouellet, mais très peu de Michaël Chaput, un jeune homme de chez nous qui a paraphé un pacte de deux ans avec l’organisation montréalaise. Certes, un accord à deux volets, mais ça demeure tout de même un joueur qui a eu la chance d’évoluer dans la Ligue nationale. 135 rencontres, dont 68 avec les Canucks en 2016-17, ce n’est pas rien.

L’athlète de 26 ans a été sélectionné par les Flyers de Philadelphie en 2010, mais il n’a joué aucune joute avec l’organisation puisqu’il a été impliqué dans l’échange qui a amené Tom Sestito à Philadelphie. Depuis cette transaction, le natif de l’Ile-Bizard s’est baladé entre la Ligue américaine et la LNH de deux organisations différentes. À ce moment-ci, il abandonnait le Québec pour les États-Unis, mais aujourd’hui, il peut demeurer bien confortable chez lui, au Québec. Cette année, ce sera Laval… et peut-être Montréal. Le jeune homme y croit, et c’est important d’y croire!

J’arrive avec la mentalité que je veux gagner mon poste avec cette équipe. Je veux jouer pour les Canadiens. C’est mon objectif principal. C’est ce à quoi je travaille. – Chaput

Même si Chaput a connu une excellente campagne avec les Comets d’Utica l’an dernier, avec une récolte de 42 points en 55 joutes, il n’a joué que neuf parties avec les Canucks de Vancouver. Ce sera peut-être le même scénario en 2018-19. Cependant, fidèle à son habitude, Chaput travaille comme un forcené avec son entraîneur personnel de longue date, Yves Ethier. Les aspects de la puissance afin que les jambes puissent supporter des présences de 45-60 secondes demeurent la priorité.

Une fois rendu à ce stade de fatigue et d’épuisement, il s’agit de pouvoir continuer à pousser pendant 15 à 20 secondes pour s’assurer de pouvoir terminer la présence. C’est ce que j’essaie d’imiter dans le gymnase avec mes entraînements.

S’il se taille un poste, il souhaite s’imposer avec son aspect physique, parfait pour le bottom-6, qui compte déjà sur Byron, Plekanec, Scherbak, Hudon, Shaw ou Armia. Quoique Byron et Shaw amorceront la prochaine campagne sur la liste des éclopés. Chaput est fort physiquement, il a des aptitudes défensives raffinées, donc il pourrait devenir une option séduisante.

En rafale

– La position numéro 17 revient à Cayden Primeau.

– Il y a 30 ans, Wayne Gretzky et Magic Johnson faisaient la « une » ensemble.

– Le 16 août, vous pourrez voir Patrick Roy de retour sur la glace.

– Cette équipe est en train d’écrire tout un chapitre à son histoire et celle des Majeures.

PLUS DE NOUVELLES