Une autre année extrêmement décevante pour les équipes canadiennes

Le Canada avait connu une saison absolument atroce, au classement, en 2015-2016. Aucune équipe du nord de la frontière n’avait réussi à se tailler un poste en séries éliminatoires (une première depuis 1970) et ce fut la panique, dans le marché.

L’an passé, les équipes canadiennes se sont repris de brillante façon en étant cinq à faire partie du tableau éliminatoire, alors que les Jets étaient également prêts de les faire.

Il faut dire que cette année aura été une catastrophe, à ce niveau.

Les Maple Leafs et les Jets seront les deux seules équipes à représentant l’honneur de la feuille d’érable. Les Flames ne sont pas techniquement éliminés et les autres équipes gisent toutes dans les bas-fonds du classement. Les Oilers (24e), le Canadien (27e), les Sénateurs (28e) et les Canucks (30e) ont tous connus des saisons absolument pitoyables et ont de la difficulté à se remettre sur la bonne voie.

Dire qu’au début de la saison, les Oilers, le Canadien et les Sénateurs avaient de très bonnes chances de participer aux séries éliminatoires.

Edmonton n’a pas le choix d’être la victime #1 d’une saison décevante, alors que certains proposaient d’offrir la Coupe Stanley à McDavid et ses hommes avant même le début de la saison.

Espérons que l’an prochain sera différent… Mais il y a BEAUCOUP de problèmes à régler avant de voir d’autres équipes canadiennes s’ajouter au lot.

Le point positif, c’est que Rasmus Dahlin a d’énormes chances d’aboutir au Canada.

En Rafale

– Mike Green aurait pû devenir un fardeau incroyable, s’il avait été échangé.

– Ça fait tellement longtemps, cette rumeur.

– Le gardien #1 serait-il plutôt un gardien #2A, comme plusieurs le disaient?

– Je suis curieux…

– Le vétéran se rapportera à la Ligue Américaine.

PLUS DE NOUVELLES