Un système et une réglementation parfaite aux yeux de Bettman

À entendre parler Gary Bettman, bien peu de changements se pointent à l’horizon dans la LNH. Le commissaire a profité de son passage à Hockey Central Saturday pour commenter les dossiers les plus chauds de l’heure. Un discours fidèle au personnage : la structure est parfaite, il y a assez d’équipes comme ça, et le règlement d’obstruction sur les gardiens de but ne fait l’objet d’aucune ambiguïté.

Questionné à propos du système actuel, il assure que ce dernier ne risque pas d’être modifié. Que ce soit le nombre d’équipes ou de matchs en saison régulière, ce sera le statu quo, et ce au grand dam des gens de Québec, tout comme de ceux qui militent en faveur d’un calendrier plus court.

« Chaque match compte pendant notre saison régulière, selon le format et la structure que nous avons, et il n’y a aucune raison d’envisager des changements » – Gary Bettman

En ce qui a trait au débat entourant les gardiens de but et les règles en vigueur à l’intérieur de leur fameux demi-cercle bleuté, ravivé une fois de plus cette semaine, alors que les Prédateurs se sont fait refuser un but qui laissait place à interprétation, il est inexistant selon M. Bettman. La grogne qui plane constamment autour du sujet ne découle à ses yeux que de la frustration des équipes qui perdent leurs appels. Ces derniers ne devraient concerner que trois petites questions, au-delà desquelles le match ne devrait pas être ralenti davantage.

« Est-ce que les gars ont fait une erreur ? Avaient-ils tort ? Pourraient-ils faire un meilleur appel ? Y a-t-il quelque chose qu’ils n’ont pas vu ? »

Une décision qui a fait plusieurs mécontents, à Nashville.

Les problèmes d’aréna à Phoenix et Calgary semblent loin de faire l’affaire du grand manitou de la LNH. Mais ses propos sont plus tempérés dans le premier cas que dans le second. Il affirme que rien n’indique que les Coyotes pourraient en venir à faire leurs valises, et que plusieurs solutions sont évaluées pour doter l’organisation d’un amphithéâtre tout neuf. Alors qu’il n’y a que des solutions dans le désert de l’Arizona, ce ne sont que des problèmes que le commissaire aperçoit dans son viseur, en Alberta.

« Il n’y a aucune base à partir de laquelle ils (les Flames) pourraient penser en obtenir un (aréna) et qui ferait du sens. Ils vont s’accrocher le plus longtemps possible à une situation qui, d’un point de vue financier et compétitif, s’est détériorée et continuera de se détériorer. Mais ils vont faire de leur mieux dans les circonstances. »

Il sera intéressant de voir si d’autres controverses se pointeront le bout du nez, en marge du début des séries éliminatoires 2018, ce mercredi. Les jeux spectaculaires et les émotions fortes risquent encore d’être au rendez-vous ce printemps, tout comme les reprises vidéos et les mécontentements.

En Rafale

– Ça existe aussi dans la KHL, des crampes au cerveau.

– Déjà beaucoup d’argent amassé.

– Un papier intéressant au sujet du gardien des Leafs !

– Et les gagnants sont…

 

PLUS DE NOUVELLES