Un retour à Chicago pour Artemi Panarin ?

Le début de saison des Blackhawks de Chicago n’a ni queue ni tête, et c’était malheureusement assez prévisible.

Cette descente aux enfers a débuté lorsque Stan Bowman a décidé de transiger Artemi Panarin (qui venait de signer une entente de deux ans et 12M$ avec les Hawks) afin d’obtenir les services de Brandon Saad.

Coïncidence ? Je ne pense pas…

Depuis cette transaction qui a tourné au vinaigre pour Chicago, Panarin a amassé 108 points en 106 matchs. Saad, lui, en a récolté 49 en 105 rencontres.

Allons encore plus loin : depuis l’acquisition de Panarin, les Blue Jackets affichent un rendement de 59-38-9. Quant aux Blackhawks, ces derniers se morfondent dans les abysses du classement général, à cause d’une fiche de 42-50-15.

Bref, vous conviendrez que le départ de Panarin a fait très mal aux Blackhawks. Ceci étant dit, la situation salariale du club était très précaire depuis plusieurs années et les probabilités de voir Chicago perdre de plumes étaient de plus en plus élevées…

Le succès n’est pas éternel, mais surtout, il a un prix ! 

Revenons désormais à Artemi Panarin. L’actuel ailier des Blue Jackets écoule la dernière année de son contrat – qu’il avait donc paraphé au préalable avec les Blackhawks. Le #9 n’est cependant pas enthousiaste à l’idée de continuer sa carrière à Columbus.

Jarmo Kekalainen avait pourtant tout tenté, l’été dernier, afin de convaincre son joueur étoile de rester à Columbus, mais en vain.

Depuis, une tonne de rumeurs afflue au sujet du Russe. Tout indique qu’il accédera au marché des joueurs autonomes, le 1er juillet prochain. Panarin n’a jamais caché qu’il voulait évoluer dans un gros marché, et c’était le cas lorsqu’il était à Chicago.

Les choses sont bien différentes à Columbus…

D’ailleurs, selon Scott Powers, de l’Athlétique, Artemi Panarin serait enclin à écouter une éventuelle offre des Blackhawks, une fois l’été venu.

Qui plus est, les Blackhawks (pour la première fois depuis belle lurette) auront l’espace sous le plafond salarial afin de signer une vedette.

Plusieurs jeunes (surtout en défense) vont revenir regarnir un alignement qui se fait vieux. Mais les principales stars de l’équipe (lire ici Jonathan Toews et Patrick Kane) n’ont que 30 ans. 

Il y a certainement quelque chose à faire, de ce côté-ci des États-Unis. Un reset rapide et efficace pourrait ramener les Blackhawks aux sommets de la LNH…

En rafale

– C’est demain !

– Du mouvement de personnel chez le Lightning.

– Alzner fera sa première apparition avec le Rocket, ce soir.

– Samuel Piette et Ballou Tabla sont nominés pour le titre de meilleur joueur canadien de l’année.

https://twitter.com/CanadaSoccerEN/status/1067812240911466499

PLUS DE NOUVELLES