Un peu plus d’efficacité sur les tirs propulserait Lehkonen vers des chiffres offensifs de qualité

Les textes de Marc Dumont ne me décoivent jamais. Lorsqu’il a analysé la saison de Charles Hudon, il a mis le doigt dans le mille ; lorsqu’il a parlé de la campagne de Nikita Scherbak, il a aussi amené des points extrêmement importants à la table qui nous permettaient d’être optimistes quant à sa prochaine saison.

Aujourd’hui, c’était au tour d’Artturi Lehkonen.

Dumont se dit confiant de voir le jeune Finlandais rebondir, après une saison très décevante qui n’a pas atteint les attentes de plusieurs.

La guigne de la deuxième année aura été respectée, dans son cas. Sa blessure au dos n’a pas aidé, alors qu’il a tenté de jouer malgré la douleur. Mais son incapacité à transformer ses chances de marquer en buts a joué contre lui, alors qu’il a inscrit 6 buts de moins qu’à sa saison recrue.

Disons que les prévisions le voyant atteindre le plateau des 25 buts étaient loin du compte. Il n’a même pas inscrit 21 points. Oui, il a raté plusieurs matchs… Mais quand même. Personne ne peut dire être satisfait de sa saison.

Quelque chose d’intéressant que Marc Dumont a toutefois noté, qui n’affecte pas la feuille de pointage, se trouve au niveau de la possession. Chaque fois que Lehkonen se joingait à un duo d’attaquants, l’unité offensive formée a contrôlée la grande majorité des tirs au but et obtenu plus de chances de marquer que l’autre équipe.

Car au-delà des buts, Lehkonen est un joueur complet. 

Le seul problème étant, comme mentionné plus haut, que les «buts pour» ne suivent pas.

Lehkonen a joué d’une manière semblable à l’année dernière. Vous ne pourriez même pas distinguer les deux graphiques ci-dessous.

À gauche, c’est la saison 2017-2018.

Dumont en vient à une conclusion intéressante.

« Si Lehkonen avait conservé son pourcentage de tirs réussis très raisonnable de 11.4 qu’il possédait lors de sa saison recrue, il aurait facilement éclipsé sa marque de buts en moins de matchs. Sa versatilité, son talent défensif et son talent à créer des chances de marquer aideront Lehkonen à avancer. »

S’il peut être un peu plus chanceux, ça augure bien pour la prochaine saison.

En Rafale

– 3 chances sur 4 d’offrir une première Coupe Stanley à une franchise, cette saison.

– Symbolique.

– Après une victoire… Intéressant!

– J’adore.

 

 

PLUS DE NOUVELLES