Un (nouveau) boxeur québécois a cru perdre ses mains

Avec les années, le Groupe Yvon Michel nous a habitués à recruter des boxeurs internationaux au potentiel impressionnant. L’une de ses dernières perles : le Français d’origine camerounaise Christian Mbilli.

Le pugiliste s’est amené à Montréal en 2017 avec un curriculum vitae bien rempli. Médaillé d’or au Championnat d’Europe junior, au Championnat de l’Union européenne puis du Championnat puis de la Qualification olympique européenne, il s’est frayé un chemin en quart de finale des Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Depuis son arrivée dans la Belle Province, celui que l’on surnomme Solide épate la galerie : en sept combats, il a cumulé sept K-O percutants. Jusqu’à ce jour, il semble avoir trouvé son plus grand adversaire à l’extérieur du ring : le froid.

Puisque la neige avait enrobé Montréal, Mbilli a cru bon prendre le temps de pelleter son balcon. À ce moment-là, il n’avait probablement pas réalisé qu’il allait devoir se frotter à une température de -23 Celsius!

Ayant la clairvoyance de mettre des gants, le boxeur œuvrant chez les poids moyens était visiblement mal équipé, puisque de l’eau a atteint ses mains.

À ce moment-là, les mains de Mbilli étaient paralysées. Le combattant croyait même les perdre!

Plus de peur que de mal, Solide eu finalement la chance de réchauffer ses mains puis de retrouver son entière mobilité. Aujourd’hui, il se dit mieux équipé et prêt à faire face aux hivers canadiens.

Christian, je crois que tu as réussi ton initiation aux hivers québécois avec succès!

En Rafale

– L’Impact met sous contrat deux gardiens.

– Avec raison! Qui peut se comprarer à Erik Karlsson?

– Étrange…

https://twitter.com/JeremyFilosa/status/950817151165792256

– Les prochains mois marqueront probablement les derniers instants de Plekanec à Montréal…

PLUS DE NOUVELLES