Un journaliste nous ramène à l’ordre au sujet d’Alex Galchenyuk

Avant d’amorcer son congé de neuf jours, le Canadien de Montréal accueillera les Coyotes de l’Arizona, et un Alex Galchenyuk qui a récolté un seul point (un but) à ses cinq derniers duels. Hier à Ottawa, il a affiché des zéros partout, avec un temps d’utilisation de 13 minutes 48… Donc, encore une fois, rien de reluisant à se mettre sous le dentier à son sujet. Son compteur indique toutefois un total honnête de 25 points en 39 joutes. Bref, l’ancien mal-aimé du Tricolore sera de retour à Montréal pour la première fois depuis qu’il a quitté les canaux de la métropole.

Le 20 décembre dernier, alors que le Canadien était en Arizona, Galchenyuk a été blanchi de la feuille de pointage. 

Comment les gens réagiront-ils à son retour? Sera-t-il acclamé? Sera-t-il hué copieusement? Les partisans du Canadien sont parfois difficiles à cerner, mais Brendan Gallagher croit qu’ils seront gentils. Enfin bref, le résultat se passera sous nos yeux à compter de 19h30, sur les ondes de RDS. D’ici là, Chucky continuera à se mettre beaucoup trop de pression, ce qui, au final, le paralyse sur la patinoire. Galchenyuk doit également composer avec la pression du paternel, qui est toujours derrière lui. Un beau cocktail (sans omettre les autres faits hors-glace) qui fait de lui un joueur incapable de s’améliorer et atteindre son plein potentiel.

On jase là, s’il se met de la pression sur lui même, il devait certes en ressentir de la part des médias montréalais.

Néanmoins, Luc Gélinas a réussi à l’encenser malgré une perte de vitesse évidente de l’ancien premier choix du Canadien. On ne peut pas le contredire, lors de sa première campagne avec le bleu-blanc-rouge, il a récolté 27 points en 48 matchs… alors que Jesperi Kotkaniemi, que tout le monde admire, en a 23 en 50. On ne parle pas du même type de joueur, mais la comparaison peut se valoir au niveau des statistiques (mais pas de l’implication).

Il s’est toutefois vite rétracté après avoir dit qu’il a nui plus souvent à l’équipe, malgré une campagne de 30 buts. Par contre, son argument a du sens, qui peut dire le contraire?

En rafale

– Le Canadien s’entraînera dès 11 heures ce matin du côté de Brossard. Est-ce que Claude Julien passera encore du temps à peaufiner son avantage numérique, qui a une piètre moyenne de 12.6%?

– Peu importe où il joue, Max Domi performe. De la pression, il est capable d’en prendre!

Rappel : Peter Chiarelli a perdu son emploi, une chose que toute la planète hockey attendait depuis plusieurs jours.

– Quel rendement incroyable des Flames de Calgary!

– Incroyable! On casse des chevilles avec ce type de feinte…

PLUS DE NOUVELLES