Un Joël Bouchard désemparé

Laissons le Canadien de côté et jacassons un brin de son petit frère, le Rocket de Laval. À l’instar du Canadien, la troupe de Joël Bouchard a récolté un quatrième revers successif, ce qui ne doit pas plaire à Marc Bergevin et Joël Bouchard. Hier, les excellents Checkers de Charlotte, qui trônent au sommet de la division Atlantique, ont raflé les honneurs du match 4 à 2 (à leur domicile). En deuxième période, le Rocket n’a envoyé que deux rondelles au filet. Deux petits lancers, ce qui a outré le pilote de l’équipe, qui semblait se poser une multitude de questions.

Donc, le plan de match prévu par le groupe d’entraîneurs du Rocket n’a certes pas été appliqué… Pourtant, ce plan fonctionne bien depuis l’amorce de la campagne.

Comme Anthony Marcotte l’a souligné, avec justesse, cette équipe ne peut se permettre aucune faiblesse (aucun relâchement) si elle désire s’imposer et remporter des joutes. Cette équipe figure au 28e (sur 31) rang du circuit, ce qui est inacceptable et totalement insuffisant. Seulement sept victoires en 20 rencontres, ça n’a rien de très reluisant.

Jusqu’à présent, outre une structure dynamique et étanche, ainsi qu’un Joël Bouchard qui sue à grosses goûtes derrière le banc, les résultats sur la carte de pointage sont les mêmes qu’obtenait Sylvain Lefebvre. Je veux bien croire que Chaput, Agostino et Kulak sont en-haut, avec le Canadien, mais cette équipe a tout de même des éléments intéressants. Jack Evans va bien, Alex Belzile et Byron Froese également, mais qu’en est-il de Charlie Lindgren?

Sans dire que c’est atroce, son pourcentage d’efficacité n’est qu’à ,890%, ce qui n’est guère suffisant. Ah pis, la contribution de Michael McCarron (six points en 18 matchs) demeure très ordinaire, lui qui n’aide vraisemblablement pas suffisamment son équipe. En tout cas…

Bref, peu importe le problème chez le Rocket, le gâteau tarde à lever malgré tous les ingrédients qu’utilise Joël Bouchard. Cette équipe est indisciplinée et frustrée, ce qui n’aide pas la cause en ce moment.

En rafale

– Le Rocket pourra prendre sa revanche aussitôt qu’aujourd’hui.

– Mathias aime beaucoup Jordie Benn, mais un peu moins David Schlemko.

– C’est incroyable le petit bonhomme de changement qu’a fait cette vidéo.

– Excellent podcast à écouter, si vous avez quelques minutes devant vous.

– Pouce levé à Jean Pascal pour son courage, mais la retraite est réellement de mise…

– Peut-être qu’un jour, ces deux grandes vedettes seront au sein du même vestiaire.

PLUS DE NOUVELLES