Un imposant centre des Islanders de New York serait disponible

Avertissement : Cet article contient une rumeur concernant la disponibilité d’un centre. À un certain point, le nom de Marc Bergevin y sera donc nécessairement évoqué…

Avez-vous vu le film québécois La Grande Séduction? Son histoire se déroule à Sainte-Marie-de-la-Mauderne, où les habitants mettent tout en place du début à la fin pour impressionner un médecin. Ceux-ci rêvent de le voir s’y installer à long terme dans le but de vivre des jours meilleurs…

Cette situation cocasse ressemble drôlement à celle des Islanders de New York!

L’organisation craint de perdre son capitaine, superstar, meilleur pointeur et muse, John Tavares. Pour éviter cette catastrophe, elle met donc tout en place depuis le début de la saison estivale pour le convaincre de s’établir à New York. L’enjeu a d’ailleurs été documenté à maintes reprises au sein de votre blogue favori.

Cette introduction inspirée m’amène à un point bien simple : Garth Snow, directeur général des Islanders, fera tout en son pouvoir afin de permettre à ses troupes de participer aux séries éliminatoires. À priori, cet objectif semble réaliste puisque l’équipe se retrouve à un point des Penguins de Pittsburgh, occupant le deuxième rang des quatrième as de l’Est…

Sauf que les Islanders accordent beaucoup de buts… énormément de buts! En fait, personne dans le circuit n’a concédé plus de filets cette année! Pour remédier à cette lacune et le fait que la brigade défensive actuelle soit affectée par les blessures à long-terme de Johnny Boychuk et de Calvin de Haan, Garth Snow serait prêt à liquider un morceau important à la position à laquelle sa formation possède le plus de profondeur : le centre.

Bien entendu, Mathew Barzal est intouchable et John Tavares est celui que l’on souhaite séduire, alors ce sera visiblement le troisième pivot, Brock Nelson, qui ferait ses valises dans le cadre d’un pacte visant l’acquisition d’un défenseur.

Fiable défensivement, le gaucher est apte à évoluer aux trois positions offensives. Véritable bête dans les coins de patinoire, il n’hésite pas à foncer au filet pour se procurer des occasions de marquer. Par contre, sa constance est probablement son plus grand défaut : tel qu’indiqué par Elliotte Friedman au point 6, Nelson peut être extrêmement exigeant envers lui-même. Ce qui est intéressant avec cette disponibilité, c’est qu’on ne parle pas ici d’une simple location, puisqu’il sera agent libre avec restriction à la fin de la présente campagne.

Pourrait-il intéresser le Canadien? À ce point-ci de la saison, il est évident que Marc Bergevin ne procèdera pas à une transaction lui permettant de s’améliorer à long terme, mais en dénichant Brock Nelson, le DG pourrait obtenir un pivot apte à remplacer Tomas Plekanec lors des années à venir. Reste à voir si un défenseur de profondeur jumelé à un choix de repêchage pourrait séduire Garth Snow… À moins que celui-ci ne soit intéressé à Karl Alzner! #Hehe

Pour le moment, les équipes prêtes à transiger un défenseur contre de l’aide immédiate au poste de troisième centre semblent des destinations plus réalistes. On peut penser ici aux Penguins de Pittsburgh, qui seraient prêts à larguer Ian Cole.

Reste que les centres de ce gabarit, capable d’enfiler l’aiguille à 20 reprises par campagne sont plutôt rares sur le marché!

En Rafale

– La confiance de Marc Bergevin pourrait-elle être basée sur des informations privilégiées, lancées par son ami Pat Brisson, agent de John Tavares? [HabsolumentFan]

– Ces situations me font toujours rire!

– Andrew Shaw s’amuse au Lac Ontario!

– Ah! Les combats!

– Nico Hischier travaille dans l’ombre, compte tenu du nombre de recrues impressionnantes cette saison.

PLUS DE NOUVELLES