Un espoir du Canadien a remporté un gros tournoi hier soir

L’équipe universitaire de Cayden Primeau, un espoir du Canadien de Montréal, a remporté le cinquième Beanpot de son histoire, mais son premier en 30 ans. Une première depuis 30 ans, oui, donc cette émotion palpable peut bien traverser nos écrans.

Un gain de 5-2 du Northeastern contre Boston University. Puis, c’est ainsi que les Huskies sont devenus la meilleure équipe collégiale de la grande région de Boston. Au fait, le Beanpot est devenu un événement social de la saison d’hiver de Boston, où tout a commencé en 1952. Les deux premiers lundis soirs de février (à Boston) sont réservés pour le Beanpot, un tournoi de hockey annuel qui se déroule au Boston College, à l’Université de Boston, à Harvard et au Northeastern. C’est big. Et beaucoup de recruteurs s’y retrouvent afin d’analyser tout le talent qui s’y retrouve.

Pour ceux qui l’ignoraient, le fils de la légende de la LNH, Teemu Selanne, est l’un des joueurs qui ont remporté les honneurs de ce tournoi. Eetu Selanne est un attaquant « petit format » et il arbore le numéro 13, évidemment. Donc, c’est la raison pour laquelle le vieux Teemu se retrouvait sur place à contempler cette rencontre historique.

Revenons un instant à un autre fils d’un ancien NHLer (celui de Keith Primeau). Avec le troisième plus haut pourcentage d’efficacité de l’histoire du tournoi, Primeau s’est mérité le trophée The Eberley Award, remis au gardien avec le pourcentage le plus élevé. Disons que le choix de 7e ronde du Canadien est en train de devenir un espoir TRÈS séduisant.

Pour sa part, Nolan Stevens a inscrit le but le plus spectaculaire du tournoi, lui. Il a été sélectionné au 5e tour par les Blues en 2016. Cette saison-ci, il a inscrit un impressionnant total de 20 buts en 30 matchs.

Bref, Primeau pourrait-il surpasser Charlie Lindgren et Michael McNiven… et talonner Carey Price dans quatre ans? On jase là… Facile d’admettre qu’il y a beaucoup plus de profondeur devant le filet qu’à l’attaque ou à la défense. Ça donne des munitions à Marc Bergevin.

En rafale

– Tout comme moi, la femme de Paul Byron écoute la série Fugueuse.

– Moi, c’est cette équipe que je suis aux Olympiques. Pou est carrément trop forte… et la Finlande n’était pas de taille.

– John Tortorella demeure tout un personnage.

– Le hockey est vraiment un sport masculin du côté de la Russie.

– Voici les endroits où sera disputé le Championnat mondial junior pour les prochaines années.

PLUS DE NOUVELLES