Un ancien recruteur met de la pression sur Marc Bergevin

Alain Chainey, un ancien recruteur chez les Ducks d’Anaheim qui oeuvre désormais chez TVA Sports, a mis un brin de pression sur le Canadien et Marc Bergevin. Si Bergevin, Trevor Timmins et son groupe font leurs devoirs de façon exemplaire, ils devraient sélectionner deux joueurs d’avenir important, selon Chainey.

L’ancien recruteur en chef des Canards était en poste lorsque l’organisation californienne a opté pour Ryan Getzlaf et Corey Perry lors du premier tour de l’encan de 2003. Getzlaf au 19e échelon et Perry, au 28e. Bref, Bergevin a les outils en main afin de réaliser une transaction pour acquérir un second choix de première ronde. Avec la cuvée actuelle et la tonne de choix de deuxième tour que contient le Canadien, c’est le moment de capitaliser et de jouer aux échecs pour gagner.

Pour revenir à 2003, les Ducks ont déposé une proposition aux Stars de Dallas : deux choix de deuxième tour contre le 28e choix. Les Stars ont dit qu’ils accepteraient si le joueur ciblé sortait avant leur rang (28e). Le deal a eu lieu… Les Stars ont donc repêché B.J. Combreen et Vojtech Polak, qui n’a joué que cinq joutes au sein de la Ligue nationale.

Cela dit, Chainey est convaincu que Marc Bergevin optera pour cette stratégie afin de revigorer sa banque d’espoirs, au lieu de recruter un joueur au deuxième tour pour combler des besoins. Un plan simple. Si Bergevin réalise ce genre d’accord, il doit recruter le meilleur joueur possible avec le troisième choix, évidemment. Puis, avec son autre, il y va avec un centre ou un défenseur gaucher.

Une chose demeure certaine. Le Canadien doit opter pour le meilleur joueur disponible au premier tour et non pour un Michael McCarron ou un Jarred Tinordi, deux joueurs qui ont été sélectionnés pour combler un problème de poids.

Les quatre choix du Canadien en deuxième ronde sont les suivants : 35e rang, 38e rang, 56e rang et 59e rang.

En rafale

– Pas mal sexy Maripier Morin.

– Jeffrey Truchon-Viel est désormais devenu un requin. Les Sharks aussi peuvent piger chez nous, au Québec!

– Ce tournoi se poursuit aujourd’hui.

– Ce genre de nouvelles est très fréquent une fois que les équipes sont éliminées.

– Les gens à travers la Ligue nationale semblent penser que Lou Lamoriello avec les Islanders de New York, ça aurait de bonnes chances de se produire.

PLUS DE NOUVELLES