Un ancien « goon » du Canadien a joué les héros

Félicitations à Mario Roberge, qui s’est servi de ses bras afin de sauver deux vies. Roberge, qui a été connu pour utiliser ses poings chez le Canadien de Montréal, a joué au héros en sortant deux femmes des flammes. Le 22 janvier dernier, un gros immeuble à Québec (113e Rue dans l’arrondissement Beauport) a été attaqué par un feu, et si Roberge ne s’impliquait pas, deux femmes auraient péri à travers les flammes.

L’histoire s’est passée ainsi : Roberge est sorti de chez lui, comme tous les matins de la semaine, afin de se rendre au travail, puis, tout d’un coup, il a senti une odeur de fumée. Personne n’était sur les lieux, donc Roberge s’est présenté dans l’appartement en fumée de cet édifice afin de sauver une octogénaire et sa fille d’une soixantaine d’années.

L’ancien joueur du Canadien n’a pas hésité en escortant les deux femmes âgées jusqu’à son domicile, elles qui n’avaient qu’un pyjama sur le dos et des pantoufles dans les pieds. Puis, quelques minutes après ce sauvetage inespéré, les pompiers sont venus combattre les flammes dévastatrices qui dansaient dans la bâtisse. Le salon de coiffure siégeant sous ce toit a été complètement ravagé.

Enfin bref, Roberge, qui a joué 112 rencontres régulières et 15 en séries, toutes avec le Canadien de Montréal, est devenu le super-héros de la place. Cette fois-ci, il ne peut pas dire qu’il a été éclipsé par Vincent Damphousse ou Kirk Muller, qui dominaient outrageusement à l’époque où le numéro 32 s’occupait de les protéger.

Félicitations, Mario!

En rafale

– Brendan Gallagher en deux mots : UN VRAI.

– Allons-y d’audace : aucun de ces joueurs ci-dessous ne sera échangé d’ici la date limite.

– Ça prend une première à tout… n’est-ce pas?

– Le capitaine des Capitals de Washington, Alex Ovechkin, a toujours autant de plaisir dans la vie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Alex #Ovechkin is making the most of his time off 😂🐬 . (🎥: @nastyashubskaya)

Une publication partagée par TSN (@tsn_official) le

– Un ou l’autre ferait certes le bonheur de l’organisation.

– Ceci est une bonne question. Aucun des deux?

PLUS DE NOUVELLES