Un ancien directeur général lance un scénario de transaction intéressant impliquant le CH

Avec un peu de recul, on réalise que la blessure de Max Pacioretty est tombée à point chez le Canadien…

En étant sur la touche, le capitaine laisse une place précieuse dans l’alignement qui permet à un ailier comme Nikita Scherbak de jouir d’un peu plus de temps de jeu, et ainsi faire tranquillement sa place au sein de l’alignement en vue de la saison prochaine.

Théoriquement, le CH est une moins bonne équipe sans son meilleur franc-tireur, ce qui lui permet de glisser tranquillement dans le classement, et d’être en position favorable pour emporter la loterie Dahlin…

Mais concrètement, cette blessure donne une pause bien méritée à l’équipe de relations publiques du Canadien. Les murmures concernant une transaction impliquant Pacioretty se font beaucoup plus discrets lorsque celui-ci n’est pas le bouc émissaire ciblé suite à chaque défaite du Tricolore, pas vrai?

Il n’en reste pas moins qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Après toutes les rumeurs qui ont courues lors de la date limite des transactions, il y a fort à parier que le départ du capitaine fait partie du fameux plan concocté par Marc Bergevin.

On soupçonne le DG de ne pas être passé à l’action avant la date butoir puisqu’aucun de ses homologues ne souhaitait céder un joueur occupant un rôle important dans la LNH en plein cœur de la course aux séries. Une situation qui sera bien différente au repêchage…

Doug MacLean, ancien directeur général des Blue Jackets de Columbus, lance la possibilité de voir T.J. Brodie, des Flames de Calgary, atterir à Montréal en retour de Max Pacioretty.

Brodie est un grand défenseur élancé qui transporte le palet sur son ruban d’un bout à l’autre de la surface glacée avec une grande aisance. On parle ici d’un défenseur moderne typique, qui ne se gêne pas pour se porter à l’attaque régulièrement à titre de quatrième homme. Futé, il est apte à accumuler une récolte avoisinant 35 à 40 points, même s’il n’est souvent que le troisième, ou même quatrième arrière des Flames le plus utilisé en avantage numérique chez les Flames.

On parle ici d’un excellent troisième ou même bon deuxième défenseur. Son nom a allègrement circulé dans les discussions lorsque fut le temps de bâtir l’équipe canadienne en vue de la Coupe du Monde de hockey…

En théorie, un gaucher de ce profil s’éclaterait complètement en compagnie de Shea Weber…

Sauf qu’étrangement, T.J. Brodie semble à son meilleur sur le flanc droit, malgré sa latéralité. Cette année, il a semblé régulièrement désorienté à la gauche de Travis Hamonic, connaissant sa campagne la plus difficile depuis son éclosion…

Miser sur quatre arrières d’exception n’aura pas souri aux Flames, qui pourraient bien tenter de pallier leur faiblesse aux ailes en cédant un arrière en retour d’un marqueur établi de la trempe de Max Pacioretty. Il semblerait que ceux-ci aient déjà signalé un certain intérêt pour le capitaine…

Puisqu’il mise sur des espoirs tels que Rasmus Andersson et Adam Fox en défensive, Brad Treliving pourrait bien se permettre ce luxe.

Reste à voir si Marc Bergevin acceptera d’échanger son actif détenant le plus de valeur en retour d’un défenseur, alors que la ville de Montréal semble lui supplier de dénicher un centre au plus vite.

Sinon, le Canadien dispose de plusieurs sélections intéressantes au prochain encan qui pourraient bien plaire aux Flames, qui se sont dépouillés en vain dans l’espoir de connaitre une saison du tonnerre…

En Rafale

– Ça se joue présentement!

– S’il perd, Jake Evans pourrait faire son arrivée avec le CH sous peu…

– Le Canadien pourrait brûler une année du contrat d’entrée de Jake Evans, qui pourrait jouir d’une paie plus intéressante rapidement en choisissant de s’entendre avec le CH.

– Une tempête dans un verre d’eau.

– Je crois que si tout le monde revient en santé à Boston, de belles choses risquent de se produire…

– Je souhaite à Evgeni Malkin de mettre la main sur ce trophée. Comment en 2018, ce joueur peut être encore aussi sous-estimé?

PLUS DE NOUVELLES