Trouver une paire de jeans est un cauchemar pour les joueurs de la LNH

Le hockey est un sport très demandant physiquement. Les professionnels ont pour la plupart un physique qui est adapté aux réalités de la Ligue nationale : le bas de leur corps est particulièrement proéminent. L’endurance nécessaire pour patiner avec intensité à chaque match n’est pas à négliger. Le postérieur de plusieurs est donc très imposant.

Les joueurs ne parlent pas souvent de leurs problèmes de la vie de tous les jours, mais Emily Kaplan (ESPN) a décidé d’aborder la question avec quelques joueurs de la LNH.

Elle leur a demandé à quel point il est difficile pour eux de se trouver une paire de jeans qui leur va.

La réponse? Beaucoup plus qu’on le pense.

De nombreux joueurs, dont Connor McDavid, Jamie Benn, Jonathan Toews, Max Domi, Anders Lee, Connor Murphy, Taylor Hall, Charlie McAvoy et Claude Giroux se sont prononcés à ce sujet, se plaignant tous de la difficulté qu’ils éprouvent.

Les paires de pantalon des joueurs proviennent très souvent d’un tailleur professionnel qui adapte le pantalon à la forme physique de ces derniers. C’est du moins le cas pour Max Domi.

«C’est un véritable cauchemar entre les quads et les fesses. Surtout les fesses, parce que ça change ta taille. Tu peux avoir une taille de 48 en raison de tes fesses, mais plus bas, tu portes du 32. […] Chacune de mes paires de pantalon est personnalisée. Que ce soit des jeans ou des joggings – quoique je peux m’en tirer avec des joggings, mais c’est tout.»

Domenico Vacca est le tailleur personnel d’environ 250 joueurs à travers la ligue. C’est assez énorme. Il se promène partout en Amérique du Nord afin d’aider ses clients.

Certains autres n’ont pas encore eu recours à ce service. Anders Lee décrit que ses journées de magasinage sont interminables et qu’il essaie parfois 40 paires de jeans avant de retourner à la maison avec seulement une… ou encore aucune.

Un autre service? La compagnie de hockey GongShow, qui produit la première de paire de «hockey jeans», qui sont adaptés à la forme physique des joueurs. Un des modèles, le plus imposant, a été baptisé le Quadrasaurus.

Pour tous les témoignages, qui sont pour certains assez comiques, je vous invite à lire le texte ici.

Crédit photo à la une : Grant Kratzer. 

En Rafale

– Ça ne va pas bien, à Dallas.

– Confiance au processus.

– Une statistique intéressante.

– La tribune de Brian Wilde :

– Un nouvel accomplissement pour le vétéran défenseur des Bruins.

PLUS DE NOUVELLES