Trop de joueurs du Canadien « disparaissent » lorsqu’ils jouent loin du Centre Bell

Le Canadien est de retour à Montréal. Il disputera un premier match au Centre Bell en 10 jours.

L’équipe connaît du succès depuis le début de l’année 2019 à domicile.

Mais bon, c’est un peu normal… La très grande majorité des équipes remportent davantage de victoires à domicile qu’à l’étranger.

Pourquoi?

Il y a une fatigue qui vient avec voyager

Certains joueurs sont intimidés dans des arénas remplis de partisans hostiles…

Le coach n’a pas le dernier changement…

Il est plus difficile d’avoir une routine sur la route…

Mais bon, certains joueurs sont « trop » meilleurs au Centre Bell vs sur le route. Et c’est un problème.

Trop de joueurs du Canadien sont effacés lorsqu’ils se retrouvent loin du Centre Bell.

Tomas Tatar, Brendan Gallagher et Andrew Shaw affichent sensiblement les mêmes statistiques personnelles à domicile et à l’étranger. Pour eux, ça ne change pratiquement rien.

Mais d’autres ne sont vraiment pas les mêmes sur la route. Et ils sont nombreux, ces autres-là

Jonathan Drouin a récolté 31 points au Centre Bell depuis le début de la saison vs seulement 15 à l’étranger. Il n’a toujours pas obtenu un seul point dans un autre aréna que le Centre Bell depuis le début de l’année 2019. On a pu voir la semaine dernière (sur la route) à quel point Drouin est un joueur différent qu’à la maison (la semaine d’avant).

Max Domi n’avait pas inscrit un seul but sur la route en 2019 avant de déjouer James Reimer dimanche soir.

Jesperi Kotkaniemi a 10 dix buts au Centre Bell depuis le début de la campagne… Mais 0 sur la route.

Artturi Lehkonen, Dale Weise et Nate Thompson en arrachent aussi lorsqu’ils évoluent à l’étranger.

Bref, le Canadien doit VRAIMENT profiter de ce retour à la maison pour ajouter des points à sa fiche.

Sa survie en dépend.

Parce qu’il reprendra l’avion dans quelques jours à peine…

En rafale

– Au cas où vous l’auriez oublié, Alexander Romanov est un joueur extrêmement physique.

– Le hockey québécois promet à court et moyen terme.

– Thomas Chabot devra faire preuve de patience et de leadership.

– Il n’est (vraiment) pas pauvre, le proprio des Hurricanes…

– Un duel Kovalev vs Beterbiev? Ce serait vraiment intéressant!

PLUS DE NOUVELLES