Trois meneurs, un point en commun : ils sont libres comme l’air

Brett Leason, Justin Brazeau et Peter Abbandonato.

Qu’ont en commun ces trois joueurs? Ce sont les trois meneurs dans les points dans la WHL, l’OHL et la LHJMQ et ils n’ont pas été repêchés.

Parmi ce trio, seul Leason est éligible à revenir dans les rangs juniors l’an prochain. Cet ailier est sorti de nulle part pour connaître un début de saison avec 30 parties consécutives avec au moins un point. Il a tellement bien fait qu’il a su faire son chemin dans l’alignement canadien au CMJ. Et il y fait bonne figure.

Il a été ajouté dans la liste de la centrale de la LNH pour être parmi les espoirs repêchés en juin prochain, comme candidat à être sélectionné à partir de la 4e ronde. Avec la saison qu’il a, il est fort possible qu’une équipe le choisisse.

À l’automne, Justin Brazeau a eu la chance d’être invité au camp des Sharks avant de retourner avec le Battalion de North Bay, dont il est le capitaine.

Son équipe se situe en ce moment en milieu de peloton, mais si cet ailier de 6 pieds 6 pouces continue de performer de la sorte, il devrait avoir un contrat pour évoluer dans la Ligue américaine l’an prochain.

C’est aussi le cas de Peter Abbandonato, qui est la pièce maîtresse de l’offensive des Huskies de Rouyn-Noranda. Le centre, qui a eu une audition avec les Canucks en septembre, domine la LHJMQ, connaissant même un week-end de 10 points en novembre.

Lui aussi devrait trouver preneur pour poursuivre son développement dans la Ligue américaine.  Il me semble qu’il serait d’ailleurs parfait pour le Rocket de Laval et que son sens du hockey donnerait une profondeur bienvenue au centre.

Toutefois, il faut tempérer les attentes à son égard. Dominer les rangs juniors à 20 ans, ce n’est pas un gage de succès dans les rangs supérieurs, la marche peut-être haute à franchir au début. 

Mais qui sait si ces joueurs ne sont pas les prochains Marchessault ou Gourde? Le jeu en vaut la chandelle, non?

PLUS DE NOUVELLES