Treize ans plus tard, Jeff Glass brille dans son premier match dans la LNH

Vous avez probablement entendu du feel good story de la semaine, dans la Ligue Nationale. L’ancien espoir des Sénateurs Jeff Glass, un gardien maintenant âgé de 32 ans, a enfin disputé son premier match dans le circuit.

C’est avec les Blackhawks qu’il a enfilé son équipement pour la première fois de sa carrière, hier soir, et il a très bien fait. Il a stoppé 42 des 45 rondelles dirigées vers lui pour mettre la main sur sa première victoire à sa première apparition dans la LNH.

Mais le parcours que celui-ci a emprunté pour y arriver est inconventionnel et constitue une preuve qu’il ne faut jamais abandonner ses rêves.

Durant ses sept années en Russie, il a été extrêmement difficile pour lui d’y croire. Mais après un long parcours, il y est arrivé : « Il y a des fois où tu te demandes ce que tu fais, ou pourquoi tu es là-bas. Mais j’ai cru en moi. Mon parcours a été un peu plus long, mais je suis en paix avec ça. »

C’est l’an dernier qu’il a cru bon s’offrir une dernière chance de réaliser son rêve, alors qu’il a mis fin à son exil dans la KHL pour se joindre aux Marlies. Il a ensuite passé aux Blackhawks (IceHogs) et suite à la blessure de Corey Crawford et à une contre-performance d’Anton Forsberg, il a enfin obtenu sa chance. Il aura attendu 13 ans, au total.

Quel périple.

Glass affrontera les Flames, son équipe d’enfance, demain après-midi. L’émotion sera au rendez-vous, je parie.

En Rafale

– 22 ans.

– J’aime, c’est retro.

– Tout de suite après ce texte, je cours au dépanneur pour me le procurer. C’est la fin d’une époque.

– Letieri a été rappelé en raison de la blessure de Chris Kreider, je vous rappelle.

 

PLUS DE NOUVELLES