Top 10 : les candidats au trophée Calder en 2018

Chaque année, on a une très bonne idée de la constitution du peloton de tête qui tentera de mettre la main sur le trophée Calder, remis au joueur ayant connu la meilleure saison recrue.

Cette année, on aura droit à une cuvée plutôt mystérieuse qui devrait nous réserver plusieurs surprises.

Voici sans plus tarder le top 10 des potentiels candidats au titre de recrue de l’année, un article tissé par Matt Larkin, de The Hockey News.

1. Clayton Keller (ARZ)

Il y aura de la compétition au poste de centre, chez les Coyotes, mais rien ne semble pouvoir arrêter le jeu dynamique de Clayton Keller. Que ce soit au centre ou à l’aile, le jeune américain pourrait réellement faire des ravages. Dans une année relativement modeste, il est réaliste de croire que Keller mènera la charge avec une production d’environ 55 points.

Keller a récolté 2 passes en 3 matchs dans la LNH, l’an dernier.

2. Charlie McAvoy (BOS)

De voir le défenseur faire ses débuts chez les professionnels en séries éliminatoires aux côtés de Zdeno Chara (et bien paraître) démontre son talent hors du commun. Sans contredit l’un des jeunes défenseurs les plus talentueux offensivement, il devrait avoir l’occasion de jouer un rôle important chez les Bruins.

À ses 6 premiers matchs avec le grand club, McAvoy a inscrit 3 passes.

3. Nico Hischier (NJ)

Ce palmarès ne serait pas complet sans la mention du dernier tout premier choix au repêchage. Le Suisse vise un impact immédiat avec les Devils, et contrairement à Nolan Patrick, percer ne devrait pas être un gros problème. S’il montre de belles choses au camp d’entraînement, est-ce irréaliste de croire que l’ancien des Mooseheads pourrait débuter la saison aux côtés de Taylor Hall?

4. Joel Eriksson Ek (MIN)

Le style plutôt défensif du Suédois n’est pas très alléchant en terme de spectacle, mais il s’agit probablement du choix le plus safe pour finir dans le top 5 des votes. N’oublions pas qu’il a réussi à acquérir la confiance de Bruce Boudreau, l’an dernier, et que le départ de Haula et Hanzal laisse tout l’espace nécessaire à Eriksson Ek afin de s’établir comme troisième centre de l’équipe. 7 points en 15 matchs, c’est aussi loin d’être mauvais.

5. Thomas Chabot (OTT)

Voici un autre jeune homme qui bénéficiera d’un besoin criant de son équipe. Ottawa a de la place pour un défenseur gaucher afin de jouer sur l’une des deux premières paires, et Johnny Oduya n’est pas nécessairement la solution. Inutile de vous rappeler la saison extraordinaire que le Québécois vient de connaître pour vous convaincre qu’il pourrait avoir un réel impact, un peu comme Zach Werenski l’a fait cette saison.

6. Nolan Patrick (PHI)

Je n’ai jamais été partisan de Patrick, mais ce n’est pas la raison pourquoi sa position #6 ne fait pas de sens : les Flyers n’ont aucun avantage à précipiter ses débuts, et même s’ils le font, le 2ème choix au total n’aura droit à que très peu de temps de jeu. Loin d’être l’idéal, pour le développement.

7. Brock Boeser (VAN)

On a tendance à l’oublier, mais Brock Boeser est prêt à mettre des rondelles dans le fond du filet. Âgé de 20 ans, l’attaquant issu des rangs américains a inscrit 4 buts en 9 matchs avec les Canucks, et sera une réelle menace pour s’emparer du titre de meilleur marqueur de l’équipe.

8. Mathew Barzal (NYI)

The sky is the limit. Cependant, l’attaquant des Thunderbirds n’a pas semblé assez mature physiquement pour se décrocher une place avec les Islanders. Il faudra d’abord qu’il prouve sa force physique, avant de penser à un trophée Calder.

9. Kyle Connor (WPG)

Connor n’a pas produit comme on l’aurait espéré, en 20 apparitions avec les Jets en 2016, mais il pourrait connaître une saison monstre si les astres s’alignent. S’il réussit à déloger Mathieu Perreault de sa chaise d’ailier gauche sur le deuxième trio, il pourrait facilement inscrire 25 buts sur la même ligne que Blake Wheeler et Bryan Little.

10. Alex Debrincat (CHI)

Je crois qu’il est un peu tôt pour parler d’Alex Debrincat dans la course au Calder, mais la saison sabbatique de Marian Hossa pourrait certainement lui ouvrir une porte. Sera-t-il assez fort pour la tenir ouverte?

L’article intégral se trouve ici.

En Rafale

– WOW.

– Une ligne bleue de qualité et un troisième centre en Lias Andersson pourrait donner de l’espoir aux Rangers.

– Joe Veleno donnera tout afin de mettre la main sur la médaille d’or.

PLUS DE NOUVELLES