Toia et Venegas quittent, Duvall s’amène | Un repêchage étrange

Publié le 14 décembre 2016 à 13:30 par

Julien Tardif

La saison est finie, le bilan fait par les joueurs et les dirigeants, ne reste plus qu’à attendre jusqu’au début du prochain camp d’entraînement, n’est-ce pas?

Pas tout à fait! Tout le monde a réalisé, hier, que l’ouverture du marché des joueurs autonomes et le repêchage d’expansion étaient surtout synonyme de mouvements, de beaucoup de mouvements!

L’Impact n’y a pas fait exception. Au-delà des Dominic Oduro et Patrice Bernier, qui n’étaient pas protégés mais que l’absence de contrat rendait illogique d’être sélectionnés, tous se demandaient qui de Harry Shipp, Donny Toia ou Calum Mallace serait repêché hier, et surtout qui serait toujours membre de l’Impact!

Tout le monde voulait voir Donny Toia rester à Montréal. Il a connu une saison difficile, ponctuée de blessures et devant se promener de gauche à droite, mais l’américain est un joueur défensif fiable, physique et très salary cap friendly avec seulement 65 000$ en salaire.

Vous n’étiez clairement pas les seuls à penser ainsi, puisque le Atlanta United FC en a fait le tout premier choix du repêchage d’expansion.

Déception évidente du côté des partisans, mais le staff de l’Impact ne semblait pas trop surpris. Il n’y a pas beaucoup de latéraux pouvant être partant en MLS à un si bas salaire, et il était évident que l’une des équipes allait prendre une chance avec l’ami Donald.

Ce qu’on avait moins prévu, c’est à quel point le repêchage d’expansion est devenu un certain « prétexte » pour aller chercher des joueurs qui serviront ensuite de monnaie d’échange.

Donny Toia n’est demeuré un membre d’Atlanta que quelques heures, le temps pour l’équipe de la Georgie de l’envoyer au Orlando City SC en retour d’un 1er choix (8ème au total) au prochain SuperDraft.

La perte de Toia créait toutefois un trou dans la défense montréalaise. Après Oyongo et Camara, aucune option ne s’offrait réellement en latéral. Plusieurs ont mentionné la porte ouverte pour le jeune Aron Mkungilwa, qui a bien fait cette saison au FC Montréal et qui fait partie des 6 jeunes déjà invité au prochain camp d’entraînement, mais ça reste mince.

Visiblement, ce n’était pas assez pour l’Impact. Johan Venegas a rapidement été échangé au Minnesota United en retour du défenseur latéral Chris Duvall et d’un montant d’allocation. Duvall venait tout juste d’être sélectionné au repêchage d’expansion, lui qui a passé les 3 dernières saisons avec le Red Bull de New-York, alternant entre le poste de latéral droit et défenseur central.

duvall

Chris Duvall ressemble beaucoup à Donny Toia. 25 ans, 5 pied 10 pouces, 59 matchs MLS en carrière, un joueur qui alterne entre profondeur et alignement partant. Il a un petit upside offensif sur Toia, étant habitué au style de jeu de New-York qui mise sur la possession et une offensive bien définie incluant les 11 joueurs. Toutefois, il n’est pas le plus grand, ni le plus gros, et n’est pas reconnu pour son jeu de tête tellement dominant. Même s’il peut évoluer également comme défenseur central, le problème au niveau « grosseur » et jeu de tête n’est pas réglé par cette acquisition.

Le départ de Venegas était à prévoir, et fort est à parier que l’échange avec Minnesota était déjà déterminé. Adam Braz a affirmé qu’il aimait déjà Duvall et qu’il le surveillait depuis quelques temps. La perte de Toia devait être prévisible, et je ne serais pas surpris que l’Impact ait demandé à Minnesota de repêcher Duvall s’ils voulaient acquérir Johan Venegas.

venegas

On s’ennuiera ou pas du costaricain? Il était plein de bonnes intentions, aimait définitivement Montréal et a toujours voulu réussir en Amérique du Nord. Malheureusement pour lui, le style de jeu de l’Impact basé sur une contre-attaque rapide et sans ambages s’alliait mal aux forces de Venegas, qui est loin d’être le plus rapide et qui aime ralentir le jeu et utiliser ses qualités techniques.

Son entrée à Toronto dans le match ultime de la saison de l’Impact avait fait un grand bien, et sa dernière présence sous le maillot bleu blanc noir fût probablement sa meilleure. Il devrait obtenir beaucoup de temps de jeu au Minnesota, souhaitons-lui le meilleur pour les prochaines saisons!

Au final donc, l’Impact perd Donny Toia et Johan Venegas, mais reçoit Chris Duvall. Présenté ainsi, on a l’impression que les montréalais sont perdants, mais ce n’est pas tout. Dans une ligue qui fonctionne avec un plafond salarial, chaque dollar dépensé est important. À ce niveau, les départs d’Ontivero (400K) et maintenant de Venegas ouvriront la porte à d’autres acquisitions.

D’ailleurs, un montant non-divulgué à également été reçu avec Duvall, et on sait que l’Impact s’est vu offrir 50 000$ en argent en voyant Toia sélectionné au repêchage d’expansion. Bout à bout, cet argent servira à la prochaine signature de l’Impact, ou à tout le moins pourra aider à ramener Patrice Bernier et Dominic Oduro.

Le repêchage d’expansion fût vraiment intriguant. Il est définitivement utile aux équipes, mais bien plus pour se créer des monnaies d’échange que pour bâtir son équipe.

Demandez par exemple à l’Impact de Montréal, qui avait sélectionné 10 joueurs lors de son entrée dans la ligue en 2012. Les Collen Warner, Jeb Brovksy et autres Sanna Nyassi ont joué quelques matchs avec Montréal, mais il n’y aura finalement eu que Justin Mapp capable d’avoir un réel impact sur l’équipe. Les 6 autres repêchés n’auront finalement fait que passer… #BrianChing

Les équipes actuelles ont bien compris le message. Atlanta, en plus d’avoir repêché et échangé Toia, a également sélectionné le gardien finaliste de la MLS Cup, Clint Irwin, tout juste avant de le renvoyer à Toronto contre un montant d’argent et le défenseur Mark Bloom.

De toute manière, le Atlanta United FC est déjà bien en selle. Non seulement l’embauche du légendaire entraîneur Tata Martino leur a offert une crédibilité certaine, mais ils ont pratiquement déjà leurs trois joueurs désignés.

atl

L’ailier Hector Villalba et le milieu Miguel Almiron, qui ont tous les deux seulement 22 ans, ont déjà signé avec l’équipe et devraient être des forces en MLS dès la saison 2017. Plusieurs rumeurs parlaient également du vétéran mexicain Andres Guardado, mais il semblerait que ce soit plutôt le milieu offensif Oscar Romero, très prometteur à seulement 24 ans, qui vienne compléter le trio de joueurs désignés. On parle de joueurs qui valent entre 4 et 7 millions, quand même.

Atlanta sera à prendre au sérieux, et démontre bien que les expansions ne sont pas nécessairement synonyme de dilution du talent en MLS. Chaque équipe crée sa base de recrutement, ses contacts, ses liens avec d’autres ligues, et peut ainsi amener de nouveaux joueurs dans la ligue.

Pour le Minnesota, c’est moins simple. Toujours pas de joueurs désignés, pas énormément de joueurs confirmés pour l’an prochain… On attend de voir, mais la saison viendra vite et ils doivent commencer à bouger car la première saison risque d’être très, très longue.

DANS L’ABRI
– Avec Atlanta United et Minnesota United, ça commence à faire pas mal de United dans la ligue… Originalité?

– La liste des joueurs sélectionnés, avant les échanges. Mohammed Saied devrait être très important au Minnesota l’an prochain.
czlg8xhveaa27e-jpg-large

– Ouf! Difficile à répondre… Et vous?

– Justement, la différence entre les situations contractuelles d’Oduro et Bernier, pour ceux qui sont un peu perdu.

– Adam Braz était l’invité de Tony Marinaro sur les ondes de TSN690 de matin. Il a entre autres affirmé être bien avancé dans les négociations avec Dominic Oduro, ne pas être réellement intéressé par Kei Kamara (à cause de la présence de Mancosu) et ne pas activement chercher de 3ème joueur désigné pour épauler Piatti et Dzemaili. Mais il y aura 1 ou 2 autres signatures, c’est certain.

– Le Galaxy de Los Angeles, fidèle à lui-même, a sorti la grosse prise de la journée d’hier.

– Un homme de classe, ce Johan Venegas.

N’hésitez pas à commenter et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!