Therrien (re)re-brasse la soupe: DD et Weise avec Pacioretty

Rapidement, je vous offre un court compte-rendu de l’entrainement de cet après-midi.

Excellente nouvelle: Jeff Petry a foulé la glace. Il n’a qu’une coupure près de l’oeil gauche.

Andrei Markov n’a pas patiné. Il a reçu un congé qui lui fera des plus grands biens. Les jambes du russe étaient particulièrement lourdes lors des deux derniers matchs.

Et le malaxeur a repris du service. Attention aux yeux. On a droit à une salade de fruits… imaginative.

Pacioretty-Desharnais-Weise
Carr-Galchenyuk-Eller
Fleischmann-Plekanec-Byron
Flynn-Mitchell-McCarron

Promotion méritée pour Carr.

L’attaquant en trop est… le marqueur Sven Andrighetto. Oui, oui…

Eller a bel et bien patiné à l’aile droite.

Difficile de croire qu’on a rappelé McCarron pour fournir une étincelle, si on le déploie sur une quatrième unité.

Weise, qui a été cloué au banc durant toute la deuxième période, est magiquement promu au sein du premier trio.

Espérons que Desharnais alimentera Pacioretty avec la même efficacité qu’il l’a fait à Washington. C’est le pari que Michel Therrien prend. Dans l’actuel état des choses, il est prêt à faire fi de la méritocratie. Ça se comprend.

On est toujours en attente de l’identité des paires défensives. Cette information sera ajoutée à l’article dans quelques minutes.

Je vous reviens plus tard en soirée avec une chronique.

 

PLUS DE NOUVELLES