Survol des « PTO » | Eller à gauche pour y rester | En rafale

Chaque année voit son lot de joueurs invités à des camps d’entraînement d’équipes de la LNH, communément appelés PTO (Professional try-out). Règle générale, il s’agit surtout de jeunes qui n’ont pas été sélectionnés au repêchage et n’y sont plus admissibles, ainsi que de vétérans en fin de carrière tentant de s’accrocher encore un peu.

Cependant, la cuvée 2015 contient un plus grand nombre de vétérans de qualité que la normale. Cette situation s’explique en grande partie par un plafond salarial n’ayant pas augmenté autant que prévu. Cette mauvaise surprise a forcé plusieurs équipes à changer leur stratégie estivale et se serrer la ceinture. En conséquence, plusieurs joueurs qui normalement n’auraient eu aucune difficulté à décrocher un contrat se sont retrouvés le bec à l’eau une fois les budgets des équipes atteints.

Voici donc un résumé des principaux professional try- outs à travers la ligue. Je m’en tiendrai aux joueurs les plus susceptibles d’avoir un impact sur leur équipe.

– Montréal: Tomas Fleischmann

Ce sujet (ainsi que celui de Subban) a été tellement couvert depuis une semaine que je rêve maintenant en tchèque de dix millions qu’il est inutile d’en rajouter pour l’instant. NEXT

– Toronto: Curtis Glencross, Brad Boyes, Devin Setoguchi

De tous les joueurs sur cette liste, Glencross constitue pour moi la plus grande surprise. Reconnu comme un joueur d’équipe intense et efficace dans les deux sens de la patinoire avant sa fin de saison atroce avec les Capitals, il serait très étonnant qu’en seulement 28 matchs avec une nouvelle équipe évoluant à l’autre bout du continent, il ait perdu tous ses atouts. Il ne faudra donc pas se surprendre de le voir signer un contrat d’ici la fin des camps et jouer un rôle important au sein des jeunes Leafs.

Boyes et Setoguchi offrent une option potentielle à Mike Babcock pour ajouter expérience et profondeur à un flanc droit qui en a bien besoin.

Il y a également le fait qu’advenant de bonnes saisons de leur part, il est fort probable que les trois soient utilisés comme monnaie d’échange au prochain trade deadline.

– Boston: Jonas Gustavsson

Suite au départ vers la KHL de l’auxiliaire Niklas Svedberg, Gustavsson se veut une alternative rassurante à Malcom Subban, dont le développement bénéficierait sans doute plus du rôle de #1 à Providence que de celui d’ouvreur de portes de second à Boston. #Rask

– Calgary: Ryan Wilson, Douglas Murray

L’un mobile et l’autre non, il est probable qu’un seul de Murray ou Wilson obtienne un poste, tous les six postes principaux étant comblés. Un petit deux sur Wilson, car ajouter Murray à Engelland donnerait aux Flames deux défenseurs peu mobiles dans une LNH de plus en plus rapide.

– Floride: Martin Havlat, David Booth

Grandement usés et ralentis par les blessures, Havlat et Booth en sont à leurs derniers milles dans la LNH et la seule raison logique pouvant expliquer leur présence au camp des Panthers est le désir d’offrir un porteur à Jagr pendant quelques semaines de reposer certains réguliers lors des matchs préparatoires.

– St. Louis: Scott Gomez, Scottie Upshall

Le Mexicain d’Alaska signera-t-il au pays des Cajuns? Gomez, qui semble avoir neuf vies, a encore la vision et la capacité d’entrer la rondelle en zone adverse pour décrocher un emploi. Lui et Upshall, que les blessures n’ont pas épargné, offrent tout de même aux Blues deux joueurs à bas prix à qui il reste probablement assez de jus pour remplir des rôles limités chez les Blues.

– Pittsburgh: Sergei Gonchar

Le vétéran de 41 ans apporterait une expérience qui serait la bienvenue au sein d’une brigade défensive très jeune, ne serait-ce qu’en tant que 7e défenseur et enseignant.

– Tampa Bay: Ray Emery

Sera l’auxiliaire de Ben Bishop jusqu’au retour du jeune Andreï Vasilevskiy, qui doit rater de deux à trois mois en raison d’un caillot de sang. À moins, bien sûr que Kristers Gudlevskis ne vienne brouiller les cartes.

En rafale

– Lars Eller entamera officiellement la saison à l’aile gauche et en est le dernier surpris!

En voilà un qui ne sera pas fâché de se voir confier un rôle et des compagnons de trio offensifs. Mais maintenant qu’il est mis dans une situation pour réussir, il n’en tient qu’à lui d’en profiter #NoExcuses

– Oscar Klefbom s’entend sur les modalités d’un contrat de sept ans et 28 millions avec les Oilers.

Avec un plafond salarial qui devrait augmenter au cours des prochaines années, Klefbom, dont on s’attend à ce qu’il soit un pilier à la ligne bleue des Oilers pendant longtemps, ce contrat pourrait s’avérer une aubaine dans quelques années.

– Dougie Hamilton impressionne déjà ses nouveaux patrons! LIEN

J’ai comme le feeling qu’il n’a pas fini de les impressionner…

– Pour Milan Lucic, jouer pour les Kings représente le « scénario idéal » LIEN

Bien sûr, il a été mal cité s’est mal exprimé lorsqu’il a mentionné que son rêve était de jouer pour les Canucks…

– Ailier gauche naturel, le jeune Andre Burakovsky entamera la saison au centre…

– … décision qui n’est sans doute pas étrangère au fait que Nicklas Backstrom n’est toujours pas certain d’être du match d’ouverture LIEN #Hanche

– L’explication (officielle) au retard qui a mené à la rétrogradation de Josh Ho-Sang

Dure soirée mon Josh?

– La fois où le père de Jimmy Hayes a eu affaire au terrible gangster bostonnais James Whitey Bulger LIEN #Terrifiant #AncienBeauPereDeChrisNilan

– Je vous laisse sur cette théorie à la fois logique et déprimante

PLUS DE NOUVELLES