Stan Bowman est perplexe quant au présumé vieillissement de son équipe

Éliminés en première ronde en 2017…

Éliminés des séries éliminatoires à dix matchs de la fin du calendrier régulier en 2018…

À première vue, il n’y a tout simplement pas de porte de sortie possible, pour les Blackhawks de Chicago. Le ralentissement évident du noyau combiné aux transactions complétées cet été a créé une équipe qui ne ressemble en aucun cas à ce qu’elle était auparavant et c’est très inquiétant, pour les partisans de Chicago.

Bref, bien des signes pointent vers la fin d’une dynastie, c’est clair.

Ils n’ont tout simplement pas réussi à s’ajuster à la blessure de Corey Crawford. Si on réussissait avant à s’en sortir grâce aux performances hors-du-commun des gros morceaux offensifs, ça n’a pas été le cas, cette saison.

« Il y aura toujours des blessures à des joueurs clés. Mais nous avons toujours pu les surmonter et trouver des solutions pour nous remettre en marche. Nous n’y sommes pas arrivés cette saison. »

– Joel Quenneville

Patrick Kane est en voie de connaître sa pire saison offensive en carrière depuis 2011-2012, alors que Toews aura de la difficulté à atteindre le plateau des 60 points pour une troisième saison consécutive.

Et malgré tout, Stan Bowman est très perplexe quant à ce fameux vieillissement. 

Il préfère tenter de trouver une solution. A-t-il tord? Pas nécessairement. Regardez Zdeno Chara, qui connaît toute une saison à Boston… Toews et Kane n’ont que 29 ans alors que Keith (35) et Seabrook (32) sont encore loin d’être aussi vieux.

Mais bon.

Il va falloir qu’il trouve une explication (et une solution) solide à tout ça, sans quoi des temps sombres pourraient approcher, dans la ville des vents.

La grogne s’en vient…

En Rafale

– Triste réalité…

– La médaillée d’or se joint au panel de NHL Network.

– Ils le méritent.

– Il commence à se faire un peu tard…

PLUS DE NOUVELLES