Spéculations : Marc Bergevin a les outils pour amener Jesse Puljujarvi

Les Oilers d’Edmonton préfèrent mettre dans la vitrine certains joueurs, dont le gros Finlandais Jesse Puljujarvi, que de remercier celui qui est incapable de transformer cette formation… Peter Chiarelli. Un moment donné, cet homme devra répondre de ses mauvaises décisions répétitives. Enfin bref, tout porte à croire que des transactions seront couronnées d’ici la date butoir du 25 février. Les recruteurs sont sur le café puisqu’ils débordent de boulot afin de trouver des solutions aux nombreuses lacunes de l’équipe. En gros, les Oilers d’Edmonton travaillent actuellement sur une méga transaction.

Ce qui nous intéresse ici demeure certes le joueur de 20 ans (Puljujarvi) avec un potentiel certain, qui est incapable de grandir et se développer du côté d’Edmonton. À l’instar de Jeff Petry, quitter les Oilers pourrait peut-être réanimer ce qui dort à l’intérieur de lui. Depuis qu’il a été sélectionné quatrième au total lors de l’encan 2016, après avoir glissé d’un rang ou deux, il a été incapable de démontrer l’étoffe qu’il a étalée lors du Championnat mondial junior (moins de 20 ans)…

Cela dit, revenons au changement d’air nécessaire et à la possibilité d’évoluer avec un groupe de Finlandais du côté de Montréal. Il me semble que le « fit » est là. Artturi Lehkonen, Joel Armia, Jesperi Kotkaniemi, Antti Niemi et les jeunes espoirs Joni Ikonen et Jesse Ylonen, ça demeure un beau noyau maîtrisant le finnois qui pourrait prendre soin de Puljujarvi. Si Claude Julien n’est pas un fanatique des joueurs d’origine russe (selon ce qui circule dans les médias), il semble apprécier grandement le style des Finlandais.

Une pièce d’homme de 6 pieds 4 pouces, qui patine et qui est forte physiquement pourrait devenir un atout pour le Canadien. Un futur duo de choc avec KK, ça pourrait influencer Marc Bergevin. Ce type de transaction ne dérogerait pas de son plan puisqu’il ajouterait dans le portrait un jeune joueur au fin potentiel.

Ne sait-on jamais!

En rafale

– Parlant des Oilers… Cam Talbot là-dedans? Ou encore un plus gros nom? Coudonc, Peter Chiarelli veut encore faire tout planter.

– Pas facile chanter sans micro.

– Marc-André Fleury est un petit monsieur qui adore jouer de mauvais tours.

– Parfois, les arbitres ne se retrouvent pas au bon endroit.

– Quand ça fait boom!

PLUS DE NOUVELLES