Smith-Pelly et Tinordi déjà à la croisée des chemins | En rafale

Le camp d’entraînement ne fait que commencer et déjà, certains joueurs se retrouvent sur la corde raide avec les Canadiens de Montréal. C’est le cas de Christian Thomas, Michael Bournival, Devante Smith-Pelly et Jarred Tinordi. Les deux derniers jouent probablement (déjà) leurs dernières cartes.

Devante Smith-Pelly

Le robuste (?) ailier droit, qui devait être un joueur des séries de l’aveu de Marc Bergevin, a peiné à se démarquer et son jeu n’avait rien d’inspiré ou d’inspirant le printemps dernier. Il se retrouve loin dans la hiérarchie de l’organisation et pour jouer sur une base régulière avec l’équipe de Michel Therrien, il devra espérer une blessure ou connaître un camp d’entraînement du tonnerre. Smith-Pelly s’est pointé à Montréal l’hiver dernier, suite à une transaction où Jiri Sekac a pris le chemin d’Anaheim, et c’est en affichant une forme physique plutôt ordinaire qu’il s’est retrouvé sur la galerie de la presse. À l’aile droite, les Canadiens ont beaucoup de profondeur et certains éléments y sont pratiquement indélogeables. Brendan Gallagher et Alexander Semin sont pratiquement assurés d’occuper les deux premiers postes disponibles au sein des deux premiers trios, tandis que Smith-Pelly n’offre ni la robustesse de Zack Kassian, ni la polyvalence de Dale Weise, ce qui l’écarte d’emblée d’une place à droite et d’un poste de régulier à sa position naturelle. C’est donc à gauche que Smith-Pelly pourrait être appelé à déloger un joueur et encore-là, ce ne sera pas une mission facile. Pacioretty est bien ancré au sein du premier trio et Michel Therrien semble vouloir utiliser Lars Eller, un gaucher naturel, avec Galchenyuk au centre et Semin à droite. Smith-Pelley bataillera donc avec le joueur invité Tomas Fleischmann et le jeune Jacob De La Rose et ça, c’est si et seulement si un jeune comme Scherbak ou Hudon ou un jeune vétéran comme Christian Thomas ou Michael Bournival ne vient pas chambouler la hiérarchie… L’avenir de Smith-Pelly à Montréal est nébuleux et il ne faudrait pas se surprendre de voir Bergevin l’échanger à une autre formation.

 

Jarred Tinordi

Jarred Tinordi a été sélectionné par les Canadiens en première ronde (22e) du repêchage 2010 de la LNH. On était fou du jeune homme chez les évaluateurs de talent de la Flanelle, si bien qu’on a même transigé pour s’assurer de pouvoir le choisir.

On vantait sa prise de décision et son jeu hermétique dans sa zone, lui qui était (et est toujours) doté d’un gabarit des plus imposants. Après un passage à London, chez les Knights de la OHL, on pensait bien que le jeu défensif de Tinordi lui permettrait d’effectuer une transition aisée dans les rangs professionnels. Après son deuxième camp d’entraînement, plusieurs observateurs l’estimaient prêt à jouer dans la LNH. Trois années plus tard, Tinordi en est à la croisée des chemins. Le jeune homme de 23 ans a semblé régresser et il a été devancé par Nathan Beaulieu, repêché une année après lui. Pour percer la formation du Tricolore, Tinordi n’aura d’autre choix que de connaître un excellent camp d’entraînement et de prier pour qu’une blessure ne frappe un des réguliers. Pour l’instant, les six premiers défenseurs des Canadiens semblent bien en selle : P.K. Subban, Andrei Markov, Jeff Petry, Alexei Emelin, Nathan Beaulieu et Tom Gilbert. À moins d’une transaction impliquant un arrière, ce sera là la formation défensive déployée par Michel Therrien lors du match d’ouverture. Ainsi, Tinordi doit déloger un joueur pour occuper le poste de septième (ou huitième, si le CH décide de garder huit arrières dans le giron de l’équipe) défenseur et ce ne sera pas chose facile. Greg Pateryn est robuste et a bien fait lors des dernières séries éliminatoires, tandis que Mark Barberio a un bon bagage d’expérience dans le circuit Bettman. Au terme du camp, le CH aura une décision à prendre en ce qui concerne Tinordi, soit on le garde dans la LNH, soit on l’échange à une autre formation, soit on le rétrograde dans la Ligue américaine de hockey en prenant le risque de le soumettre au ballottage.

L’avenir de Smith-Pelly et de Tinordi est en péril dans l’uniforme des Canadiens.

 

En rafale

 

– Excellent texte où Ken vous présente les espoirs (8 à 5) les plus importants du CH.

– Voici le programme de la journée pour les Canadiens :

– Mine de rien, il ne reste que 18 jours avant le début de la saison régulière.

– Bon article de Marc Dumont au sujet du camp d’entraînement des Canadiens de Montréal. Il soulève des points intéressants au sujet du probable départ de Jarred Tinordi, des nouveaux venus Kassian et Semin et s’interroge à savoir s’il y a vraiment une place disponible pour une recrue au sein de l’alignement. LIEN

– Le défenseur des Blue Jackets de Columbus, Jack Johnson, semble avoir fait le ménage dans sa vie.

– Le vétéran Vincent Lecavalier a retrouvé une position qui lui est plus familière au camp des Flyers de Philadelphie, alors que le nouvel entraîneur de l’équipe, Dave Hakstol, a placé l’ancien du Lightning de Tampa Bay au centre de R.J. Umberger et de Sam Gagner. Au cours des dernières années, Lecavalier a été appelé à évoluer à l’aile plus souvent qu’autrement, ce qui ne faisait pas son affaire. LIEN

– Un nouveau chapitre dans la vie de Daniel Alfredsson, lui qui a rejoint le personnel de direction des Sénateurs d’Ottawa.

– C’est au sein d’un trio complété par Steven Stamkos (centre) et Ryan Callahan que le jeune Jonathan Drouin a amorcé son camp d’entraînement chez le Lightning de Tampa Bay. Drouin est un joueur prometteur qui semble être à couteaux tirés avec son entraîneur, Jon Cooper. LIEN

– C’est un retour dans la région de New York pour Marek Zidlicky, lui qui vient de s’entendre avec les Islanders. On rappelle que le défenseur a disputé quelques années avec les Devils du New Jersey, de 2012 à 2015.

– Après les départs de Soderberg et Lucic, les Bruins n’ont d’autres choix que de remanier leurs trios, eux dont les combinaisons en attaque étaient les mêmes depuis de nombreuses années. Ainsi, le pilote Claude Julien aimerait bien amorcer la campagne en comptant sur une première ligne formée de Matt Beleskey, David Krejci et David Pastrnak. LIEN

– Après avoir roulé sa bosse à travers la LNH et la Ligue américaine de hockey, l’ailier Brad Winchester a annoncé qu’il tirait sa révérence et faisait un trait sur sa carrière de joueur.

– Alexander Ovechkin a fêté ses 30 ans récemment, ce n’est plus le jeunot fougueux qu’il était à son arrivée dans la LNH, il a maintenant le calme et la sagesse d’un vétéran. Après avoir reçu une multitude d’honneurs individuels au fil de sa carrière, il vise davantage les honneurs collectifs et il a faim d’une Coupe Stanley. LIEN

– La saison à venir pourrait bien représenter un point tournant dans la carrière de Sven Baertschi.

– Le joueur étoile des Red Wings de Detroit, Pavel Datsyuk, n’est toujours pas remis de l’opération qu’il a subie après s’être sectionné des tendons dans la cheville. Si aucune date n’a encore été avancée quant à un éventuel retour au jeu, on ne s’attend pas à voir Datsyuk de sitôt dans l’uniforme des Wings. LIEN

– Une histoire inspirante que celle de Chris Rumble au camp des Sénateurs d’Ottawa.

– Si vous êtes un néophyte et que vous voulez en apprendre sur la notion et la définition de certains termes au sujet des statistiques avancées au hockey, consultez ceci : LIEN

How Corsi Works

PLUS DE NOUVELLES