Si tous les joueurs du Canadien avaient l’attitude de Sean Monahan

Saviez-vous que Sean Monahan avait passé quatre fois sous les bistouris en seulement deux semaines? Le 24 mars dernier, la saison de Monahan s’est terminée. Cette journée-là, les Flames ont annoncé cette nouvelle, alors que le joueur de centre a joué son dernier match le 21 mars.

Une fois en vacances forcées, Monahan s’est fait opérer aux deux hanches, à l’aine et au poignet. Il devrait souffrir le martyre pour jouer avec toutes ces blessures… Parfois, on se demande pourquoi un joueur a moins d’énergie ou est moins flamboyant qu’à son habitude. Voici peut-être une grosse partie de la réponse dans son cas. Quoiqu’il a tout de même performé malgré cette souffrance, lui qui a récolté trois points à ses cinq derniers matchs.

Ce sera certes un long processus de réhabilitation… Souhaitons que tout se passe comme il le désire : être en mesure de se présenter le bout du nez lors de l’ouverture du camp d’entraînement.

Avant de se retirer ce printemps, Monahan n’avait raté que neuf duels entre 2013 et 2017, sans compter cette saison-ci. Un guerrier, vous dites! Un homme de fer. En 2018-19, il a tout de même connu toute une saison, la meilleure de sa carrière, avec une récolte de 64 points, dont 31 buts. Il est l’un des leaders incontestés de cette formation et le fait d’avoir joué pendant un moment estropié comme ça démontre clairement cette grande qualité.

Mais, au final, Monahan se fout un brin de sa saison record puisque son but ultime était d’accéder au bal printanier et cette mission a échoué. Donc, aujourd’hui, est-il un jeune homme satisfait? Non. Voilà l’attitude que recherchent Marc Bergevin et Geoff Molson. Lui, il ne s’en fout pas!

En rafale

– Si vous souhaitez faire vivre une expérience unique à vos enfants, voici le moment idéal afin de réaliser l’un de leurs rêves.

– Pour ma part, je prédis que les Capitals de Washington remporteront leur première coupe Stanley.

– Oui, mais je crois que la saison était déjà brisée malgré cela.

– On est tous d’accord sur ce point : ce sera un été crucial pour Marc Bergevin.

– C’est ça qu’on voulait entendre, Marc. C’est tellement simple à dire.

PLUS DE NOUVELLES