Si Tomas Plekanec n’est pas échangé, Marc Bergevin doit être renvoyé

Prenez le temps de scruter toutes les équipes du circuit Bettman à la loupe et une conclusion fort simple vous sautera aux yeux : le Canadien possède la pire ligne de centre de la LNH!

Oui, oui, les Golden Knights sont parvenus à obtenir des centres supérieurs à ceux du CH en moins d’un an d’existence…

Normalement, obtenir une sélection au repêchage en retour des services de Tomas Plekanec se voudrait la seule alternative ensageable, considérant que les chances du Tricolore de participer aux séries sont minimes.

Néanmoins, conserver Tomas Plekanec sera une tentation alléchante aux yeux de Marc Bergevin, qui pourrait allonger son contrat dans l’immédiat, de peur de se retrouver avec Phillip Danault comme seul centre digne de ce nom en vue de la prochaine campagne…

Si Marc Bergevin cède à cette tentation, Eric Engels croit qu’il ne méritera plus d’être le directeur général du Canadien de Montréal.

En un sens, le journaliste de Sportsnet n’a pas tort : dans un contexte de reconstruction, un attaquant de 35 ans détenant un minimum de valeur sur le marché ne peut être conservé. Ne pas l’échanger serait un signe d’un grave manque de confiance concernant la future acquisition d’un pivot durant la période estivale…

Avant de lancer des accusations de la sorte, il faudrait cependant savoir ce que les différents acteurs seront prêts à proposer au Canadien, en retour de ses services.

Minimalement, on peut s’attendre à ce qu’une sélection de deuxième tour soit offerte au Canadien en retour du col roulé. C’est d’ailleurs ce que les Maple Leafs de Toronto avaient cédé au Lightning, il y a de cela moins d’un an, pour obtenir les services de Brian Boyle.

Bien entendu, Boyle et Plekanec possèdent des profils totalement différents. Toutefois, si une équipe a été prête à sacrifier un tel choix pour un quatrième centre, il y a fort à parier qu’un retour similaire sera cédé pour un centre de troisième trio…

Le jeu des enchères pourrait également aider le Canadien en ce sens. Eric Engels estime que le Lightning, les Golden Knights, les Penguins, les Blue Jackets et les Sharks pourraient cogner à la porte du Canadien pour tenter d’obtenir le Tchèque…

Après un long parcours en séries, Tomas Plekanec pourrait toujours revenir au sein du Canadien, fort d’une expérience enrichissante à partager avec la relève de l’équipe. Attaché à la ville de Montréal, Pleky pourrait toujours être emballé à l’idée de ne pas avoir à vendre sa demeure, et de n’avoir à quitter la ville que pour une période de quelques semaines…

Advenant un refus de sa part de retourner au bercail, Claude Julien procèdera à des auditions pour le poste de troisième centre. Paul Byron ne fait pas un vilain boulot à cette position par les temps qui courent… Sans oublier qu’Andrew Shaw possède également les exigences cadrant à ce rôle!

Il ne faudrait toutefois pas sous-estimer la valeur de Tomas Plekanec pour l’organisation. En vue du potentiel départ de Max Pacioretty, miser sur un joueur ayant passé sa carrière dans la jungle montréalaise pourrait être intéressant pour l’état-major du Canadien, recherchant des mentors stables pour appuyer sa relève…

Reste que ces belles paroles ne justifieraient pas l’inactivité de Marc Bergevin : puisqu’il est le premier à ne pas croire au concept de loyauté, il doit se départir de Tomas Plekanec.

En Rafale

– À suivre…

– Un match à surveiller ce soir!

– Au moins, les joueurs y croient!

– Les Rangers ont démandé à Rick Nash de soumettre sa liste de non-échange. Il fallait s’y attendre: il sera échangé.

– Un blessé d’importance, à Pittsburgh

PLUS DE NOUVELLES