Shea Weber sur une liste « choquante »

Brian Lawton croit que Shea Weber pourrait être échangé lors des sept prochains jours (d’ici la date limite). Tout comme Erik Karlsson, Ryan McDonagh, Semyon Varlamov, Brock Nelson, Brent Seabrook et Andre Burakovsky, il figure parmi les sept « gros » noms qui pourraient être troqués.

On parle de plus en plus de Weber à travers les rumeurs, mais le colosse défenseur semble davantage figurer sur le calepin des joueurs intouchables du Canadien. Tout comme Carey Price, Marc Bergevin ne semble pas intéressé à transiger celui-ci. Pourtant, certains brouhahas avancent que Bergevin aimerait reconstruire, alors que d’autres avancent que peu de mouvement est à prévoir.

Peu importe, Weber, qui demeure toujours à l’infirmerie, n’est clairement pas un pion que souhaite bouger Bergevin. Lorsque je mentionne le mot pion, je parle de pion sur un échiquier et non un mauvais joueur. Weber est lent et avec le dynamisme que P.K. Subban apporte aux Predators de Nashville, les amateurs ont tendance à le peinturer dans un coin. D’ailleurs, le Canadien disait que Weber se rapprochait, mais le discours est-il véridique… On nous cache quelque chose? Qui ne voit pas un lien avec l’échéancier souvent repoussé de Carey Price, pendant sa blessure? Voilà. Le scénario se répète.

Toutefois, lorsqu’il est en uniforme, il performe, il fait son travail de façon honnête et il a un certain impact sur le groupe. Cependant, à 31 ans, et avec un Canadien bien loin d’une coupe Stanley à court et moyen terme, l’idée de l’échanger n’est pas farfelue pour autant. Un club de jeunes comme les Maple Leafs, qui n’ont pas de quart-arrière de cette trempe, pourrait devenir un fit pour celui-ci.

On rêve tous à un William Nylander, mais je suis loin d’être convaincu que les Leafs seraient prêts à briser la chimie Nylander-Matthews pour ajouter un Weber. Le vieux Lou trouvera certes une autre façon d’ajouter de l’étoffe à sa brigade.

En rafale

– Toujours au sujet du Canadien, ç’a brassé pas mal lors de l’entraînement matinal. La frustration de Claude Julien était encore palpable.

Carey Price en furie également?

– À l’attaque, ça sent le retour pour Phil Danault, mais pas pour Andrew Shaw.

– Des Jeux olympiques uniques…

– Derick Brassard sera-t-il réellement échangé par les Sénateurs d’Ottawa?

– Cale Fleury, un choix de troisième tour du Canadien en 2017, a ramassé trois points… et il a distribué toute une mise en échec.

PLUS DE NOUVELLES